La Poste gabonaise : pas de faillite mais un nouveau patron

Economie

La Poste gabonaise : pas de faillite mais un nouveau patron

Depuis mi-octobre, les activités de la Banque de la Poste au Gabon sont perturbées. Les dysfonctionnements sont redoutés par des clients inquiets pour leur épargne. Le Gouvernement gabonais réagit pour donner une nouvelle dynamique à la structure et ne pas laisser le moindre doute quant à l’avenir de cette institution.

D’après de nombreux témoignages, il n’était pas possible de retirer de l’argent ce lundi : les guichets des banques étaient fermés. Vu l’absence d’explications de la part des employés et de la direction de la banque, certains Gabonais ont craint la faillite de l’établissement qui est pourtant l’unique banque présente dans l’ensemble du pays.

Les files d’attente devant les agences et les distributeurs étaient déjà visibles depuis le 25 septembre. Les difficultés ont touché les agences de PosteBank de Libreville, mais aussi Post@net et PostTranfer, les filiales du Groupe de La Poste S.A. Les agents expliquaient alors les problèmes par un manque de liquidités ou une panne du réseau informatique.

En revanche, le gouvernement gabonais qui a investi dans La Poste 24 milliards de francs CFA en 2007, rassure de la pérennité de la structure. « Des informations alarmistes relayées par certains medias ont provoqué depuis quelques jours des retraits massifs des avoirs de la clientèle à Poste Bank. Eu égard aux conséquences dommageables que pourrait engendrer cette situation, pour les ménages et l’économie, le gouvernement tient à rassurer les usagers et les opérateurs économiques de l’impossibilité de la banqueroute de la Poste Bank », est-il précisé dans un communiqué publié le 17 octobre. Le gouvernement assure également que les causes qui étaient à l’origine des problèmes ont été identifiées et les mesures nécessaires pour rétablir le bon fonctionnement de la trésorerie seront prises.

Dans le même communiqué, Michaël Adandé a été nommé le Président Directeur Général de la Poste SA en succédant à Alfred Mabicka Mouyama, qui dirigeait le groupe depuis 2007. Le nouveau patron était auparavant un conseiller du ministre de l’économie et des finances et a présidé la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale de 2011 à 2015. Le gouvernement espère que son enthousiasme et sa longue expérience au sein de la BEAC impulseront une nouvelle dynamique à la structure qui éprouve visiblement des difficultés.

Pour rappel, la Poste Banque a été créée en 2012 par le groupe la Poste dans le but de diversifier ses activités à l’initiative d’Alfred Mabicka Mouyama, PDG du groupe depuis 2007, qui voulait moderniser la société. Dans la même perspective ont été ouverts PostTranfer, Post@net, Poste Mail et Post Immo. De même, les équipes responsables des filiales ont été réorganisées.

A l’heure actuelle, le groupe Poste SA compte 26 agences implantées dans 9 provinces, 58 bureaux de poste à travers sa filiale Poste Mail. Au total, ce sont 20 000 clients, dont particuliers de milieux sociaux variés et entreprises, qui ont leurs comptes au sein du groupe.

Rédactrice pour diverses publications politiques, Romane Bousso est une citoyenne engagée. Convaincue du potentiel de son pays d'origine, le Gabon, sur la scène internationale, elle milite pour un développement économique et durable rapide mais concerté de ce dernier.

0 Comments

Donner son avis