Veolia lance de grands travaux

Economie

Veolia lance de grands travaux

Les choses bougent au Gabon, et ce pour le mieux. Le gouvernement vient en effet de recevoir une visite remarquée, celle du PDG de Veolia, et cette venue ne doit rien au hasard. En effet, le gouvernement a décidé de renforcer ses liens avec la puissante entreprise française, dans l’objectif conjoint de lancer, de front, le développement de plusieurs projets ambitieux. Tout d’abord, les efforts vont se porter sur le développement de la production d’eau potable. En étroite collaboration de Veolia, une usine d’eau va ainsi être créée à une quarante de kilomètres de Libreville, dans la localité de Ntoum. C’est une avancée majeure, tant les besoins d’eau potable sont importants dans la capitale, et le réseau actuel sérieusement vieillissant. Ce nouveau centre de production et de distribution respectera scrupuleusement toutes les normes en vigueur, tant nationales qu’internationales, et plus particulièrement celles, draconiennes, de l’OMS. Mais si Veolia s’engage aujourd’hui au Gabon, ce n’est pas seulement dans le secteur de l’eau potable.

Un autre volet, tout aussi ambitieux, concerne l’électricité. L’entreprise française va ainsi travailler sur un renforcement de l’offre énergétique dans le pays, et plus de 200 000 habitants de Libreville vont bénéficier de cette amélioration de capacité, un progrès sans équivalent puisque c’est bien 40MW supplémentaires qui vont ainsi être distribués par rapport au pouvoir énergique actuel. En sus de cette collaboration énergique qui ne laisse personne indifférent, un autre secteur va bénéficier des accords économiques qui viennent d’être signés entre Veolia et le président Ali Bongo. Cette fois, c’est l’emploi des jeunes qui est au centre des préoccupations, et l’entreprise française s’est engagée, à travers sa structure de la SEEG, à embaucher 100 nouveaux collaborateurs. Il est à noter que 120 employés avaient déjà été engagés en 2014, ce qui montre la grande continuité de l’action économique en cours au Gabon et l’assiduité de l’effort en cours. Ces ambitieux chantiers mettent par ailleurs en lumière le rôle tout à fait bénéfique de la SEEG, qui possède un centre de formation et fait partie intégrante du réseau des Campus Veolia, connus pour la qualité de leur formation continue.

Ces volets entrent pleinement dans le plan Gabon Emergent, qui est une priorité absolue pour le gouvernement du président Ali Bongo. Ainsi, c’est aujourd’hui une excellente nouvelle que de voir Veolia s’investir profondément au Gabon, tant elle signifie une action décisive dont le gouvernement peut se targuer d’être le principal moteur. Un gouvernement qui ne ménage pas sa peine, ayant déjà lancé par lui-même la construction de nouvelles infrastructures comme de nouveaux châteaux d’eau, et d’ores et déjà financé un pipeline qui servira au transport de l’eau potable de la nouvelle usine de Ntoum. Avec Veolia, c’est du solide comme on dit, et un partenariat économique, qui, tous l’espère ici, ouvrira la porte à d’autres collaborations fructueuses.

Journaliste reporter d’images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l’actualité à l’écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd’hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis