Un navire français Mistral accoste à Libreville

Actualités

Un navire français Mistral accoste à Libreville

Le bâtiment de projection de commandement de la marine française ” Le Mistral ” accostera ce mardi au large de Libreville après 5 jours passés au large de Port-Gentil, cité pétrolière et capitale économique du Gabon. C’est une grande première au Gabon pour ce grand bateau de guerre qui accueillera les autorités locales et françaises.

 

Le navire Mistral fera une escale à Libreville, a annoncé le service de presse de l’Ambassade de France au Gabon. Il s’agit d’un bâtiment de projection de commandement de la marine française amphibie de 200 mètres de long, fleuron du renouveau de la marine nationale française. Le programme prévoit la présentation du commandant de bord et de son équipage suivi d’un déjeuner. Il s’agira de faire découvrir ce bâtiment de guerre a des représentants gabonais, ainsi qu’une poignée de représentants régionaux triés sur le volet.

 

C’est une première au Gabon pour ce bateau de guerre construit aux normes civiles, qui navigue depuis 25 ans dans les eaux du monde, particulièrement dans celles du golfe de Guinée. Il pet accueillir de 15 à 20 hélicoptères, une centaine de véhicules blindés ou un escadron de 13 chars lourds et entre 450 et 650 troupes en plus de ses 180 membres d’équipage. Son déploiement dans la région s’inscrit dans le cadre de l’engagement de la force Corymbe, une mission permanente des forces armées françaises depuis 1990.

 

Cette mission est repartie en trois axes principaux à savoir : le pré-positionnement de l’Opération d’évacuation de ressortissants français et européens résidant en Afrique de l’Ouest (RESEVAC), le soutien des forces françaises sur le continent africain et la lutte contre la piraterie et le brigandage maritime dans le golfe de Guinée. Ce dispositif a été conçu pour préserver les intérêts économiques français dans cette zone, notamment ceux liés à l’exploitation pétrolière.

 

Le Mistral a également pour mission d’assurer la présence permanente des forces armées françaises en Afrique et leur servir de poste de commandement pour la conduite des opérations amphibies et aéromobiles depuis la mer et les airs dans un cadre interarmées et interallié. Sa présence au large de Libreville participe d’une action de coopération. Il s’agit de permettre aux militaires gabonais de bénéficier des techniques qu’ils ne disposent pas et dont ils pourraient faire usage dans le cadre des opérations de maintien de la paix ou de surveillance des activités illicites telles que la piraterie maritime.

 

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis