Filiation controversée d’Ali Bongo : l’’état civil d’Ali Bongo communiqué

Actualités

Filiation controversée d’Ali Bongo : l’’état civil d’Ali Bongo communiqué

Saisi par une héritière d’Omar Bongo Ondimba – la demi-sœur de l’actuel chef de l’Etat – le Tribunal de grande instance (TGI) de Nantes a autorisé la communication de l’état civil complet du président du Gabon, Ali Bongo Ondimba.

 

L’annonce a été faite par l’avocat français d’Onaida Bongo. La demi-sœur du président avait engagé une procédure auprès de la justice française dans le cadre de la succession d’Omar Bongo Ondima. L’acte de naissance du président gabonais est depuis fin 2014 au cœur d’une vive controverse, ses détracteurs l’accusant d’avoir menti sur ses origines ce qui pourrait l’empêcher de briguer un nouveau mandat en 2016.

 

L’affaire avait pris une autre dimension avec la succession de la fortune controversée d’Omar Bongo. Après de long mois de procédures judiciaires, le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Nantes a autorisé ce jeudi la communication de l’acte de naissance complet du président gabonais Ali Bongo. Ce dernier avait jusque-là refusé de se plier à cet exercice tant au plan politique que dans celui du cadre de la succession de son père décédé en juin 2009.

 

La polémique avait été lancée il y a un an après la publication d’un livre du journaliste français Pierre Péan, “Nouvelles affaires africaines”, qui affirme qu’Ali Bongo a falsifié son acte de naissance. Selon cette thèse, vigoureusement démentie par la présidence gabonaise qui a porté plainte, il serait en fait un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra, à la fin des années 1960. Cette thèse est vigoureusement démentie par la présidence qui a porté plainte contre le journaliste.

 

Le grand public pourra enfin avoir accès à ce document jusque-là introuvable puis dévoilé sommairement lors d’une manifestation de la diaspora gabonaise à Nantes en juin dernier. La publication de ce document officiel devrait mettre fin aux théories farfelues, et rétablir la vérité. Si Nantes confirme qu’Ali Bongo est bien le fils biologique d’Omar Bongo Ondimba, l’opposition perdra un de ses principaux arguments pour empêcher Ali Bongo Ondimba de briguer un nouveau septennat.

 

Pourquoi le Gabon ? Pourquoi écrire sur ce pays ? On s'en fera une petite idée en apprenant que Céline Meriault y a vécu une partie de son enfance, et en a conservé d'excellents souvenirs. Aujourd'hui journaliste, il lui semble important de mettre un coup de projecteur sur ce pays dont on parle trop peu, bien qu'il soit sur bien des points l'un des plus avancés d'Afrique : développement durable, tourisme, entrepreneuriat, etc.

0 Comments

Donner son avis