Décès du général Jean-Clause Ella Ekogha

Actualités

Décès du général Jean-Clause Ella Ekogha

Ce dimanche le 22 novembre le général Jean-Claude Ella Ekogha, ancien chef d’Etat major des forces armées gabonaises  et conseiller du président, est décédé à l’âge de 61 ans au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) d’Angondjé (Nord de Libreville).

Selon les sources proches du dossier, l’état de santé du Général s’aggravait de plus en plus ces derniers temps : il est entré au CHU d’Angondjé il y a quelques jours après avoir été soigné en France depuis fin mai 2014. Cela faisait presque deux ans qu’il souffrait d’une maladie du foie et des reins et les pronostics des médecins n’étaient pas optimistes. Soigné à Paris, il a néanmoins pris la décision de rentrer au Gabon pour finir ses jours dans son pays natal et a été pris en charge par des autorités gabonaises. Il a même assisté à une réunion, le lundi 22 septembre 2014, au ministère de la Défense nationale et le lendemain était à son lieu de travail habituel.

Avant sa disparition, il avait été déclaré, à deux reprises, décédé en mai dernier. Selon les rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux gabonais et des cercles de commérages, le général était décédé à l’hôpital Val-de-Grace à Paris. Cette fois-ci les sources concordantes affirment son décès.

Jean-Claude Ella Ekogha est né en 1954 à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem et chef-lieu du département de la Wole au Nord du Gabon. Après la formation suivie à Saint-Cyr en France, il a été commandant de la Force multinationale de la CEMAC (Communauté Économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale) en République centrafricaine de décembre 2003 à septembre 2004, ayant succédé à Ignace Mavoungou. Par la suite il sera chef d’état-major de l’armée de terre, puis le chef de cabinet militaire d’Ali Bongo, alors ministre de la Défense.

Le 29 novembre 2008 Jean-Claude Ella Ekogha a été promu au poste de chef d’état-major général des Forces armées gabonaises (FAG), qu’il a occupé jusqu’en mars 2015 quand le militaire s’est vu retirer ce poste pour servir le général de corps d’armées, Auguste Roger Bibaye Itandas, également ancien patron de la FOMAC. En raison de son état de santé, qui ne lui permettait pas d’exercer les fonctions, il a été nommé Conseiller du président de la République pour les affaires de Défense.

Rappelons qu’auparavant Jean-Claude Ella Ekogha était l’un des hommes de confiance d’Ali Bongo Ondimba, et formait avec Abel Sougou, commandant en chef de la gendarmerie et Grégoire Kouna, commandant en chef de la garde républicaine, le clan sécuritaire du président.

La dernière fois que le général a apparu en public est en janvier 2014, à l’occasion des cérémonies de présentation de vœux à Ali Bongo, à la suite de son prise de fonction à la tête du pays.

Pourquoi le Gabon ? Pourquoi écrire sur ce pays ? On s'en fera une petite idée en apprenant que Céline Meriault y a vécu une partie de son enfance, et en a conservé d'excellents souvenirs. Aujourd'hui journaliste, il lui semble important de mettre un coup de projecteur sur ce pays dont on parle trop peu, bien qu'il soit sur bien des points l'un des plus avancés d'Afrique : développement durable, tourisme, entrepreneuriat, etc.

0 Comments

Donner son avis