Football : le renard et les panthères

Sport

Football : le renard et les panthères

La fédération gabonaise de football est en voie de se séparation avec le Portugais Jorge Costa, cible de critiques croissantes des fans des Panthères. Libre depuis son limogeage de Lille le 11 novembre, l’ancien entraîneur de la Zambie et de la Côte d’Ivoire, Hervé Renard est préssenti pour occuper ce poste. La Fédération gabonaise aurait fait de lui sa priorité pour remplacer l’entraîneur.

 

Le coach Français Hervé Renard, qui est libre de tout contrat depuis son éviction de Lille le 11 novembre dernier, est dans le viseur des responsables du football gabonais pour un éventuel remplacement du sélectionneur actuel, Jorge Costa. Ce dernier a accusé une perte de popularité et de vitesse depuis la dernière CAN et la qualification douloureuse pour la phase de poules des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Une prestation qui n’a pas été du goût de décideurs au sein des instances dirigeantes, inquiets alors que le pays sera l’hôte de la CAN 2017 dans un peu plus d’un an.

 

M Renard était un temps annoncé en Algérie ou encore à Galatasaray en Turquie. Le vainqueur des CAN 2012 et 2015 pourrait finalement prendre le chemin du Gabon. Sa cote de popularité reste intacte malgré son échec dans le Nord de la France. Double champion d’Afrique avec la Zambie (2008-2010 puis 2011-2013) et la Côte d’Ivoire (2014-2015) lors de deux des trois dernières éditions de la Coupe d’Afrique des Nations, l’ancien coach de Sochaux est un homme de défis et de travail.

 

La rumeur de sa nomination tout de suite suscité l’enthousiasme des fans : « Si Hervé Renard répond favorablement à la sollicitation de nos autorités on est sûr que le Gabon atteindra les demi-finales ou remportera pour la première fois de son histoire la Coupe d’Afrique des Nations », a déclaré Alan Yembi un supporter du Gabon à nos confrères de gaboneco. S’il venait à relever ce challenge avec les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang, la tâche serait colossale, les Panthères n’ayant jamais fait mieux qu’un quart de finale en Coupe d’Afrique des Nations (1996 et 2012).

En reprise d'études dans le journalisme après avoir beaucoup voyagé, notamment au Gabon, pays dont la beauté, la culture et l'organisation politique l'ont fasciné, Daniel Pingeot profite de son temps libre pour publier ses premières piges. C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers le-gabon.net dès le lancement du site.

0 Comments

Donner son avis