Marathon du Gabon : la Gabonaise pour la lutte contre le cancer

Sport

Marathon du Gabon : la Gabonaise pour la lutte contre le cancer

Le Marathon du Gabon a commencé le 28 novembre à Libreville. La 3e édition, réservée uniquement aux femmes, est composée de quatre épreuves, dont la première, la Gabonaise, a été remportée par Audrey Nynze. La jeune fille de 24 ans, employée d’Olam Gabon, la compagnie sponsor de l’évènement, a parcouru la distance de cinq kilomètres en 18 minutes et 14 secondes.

 

Audrey Nynze n’est pas une inconnue, c’est déjà la troisième fois consécutive qu’elle se retrouveen tête du marathon. Cette fois-ci elle a amélioré son résultat de 1 minute et 2 secondes par rapport à l’édition de l’année dernière. L’athlète assure être toujours passionnée par la compétition : « Je me lance des défis en restant toujours positive. Je savais que l’entrainement que j’ai effectué me servirait pour gagner une nouvelle fois ».

 

La course a été marquée par la présence de la triple championne olympique française Marie-José Pérec, la reine des Jeux à Barcelone en 1992 et à Atlanta en 1996, et la sprinteuse gabonaise Paulette Ruddy Zang-Milama qui a participé aux Jeux olympiques de 2008 et aux Championnats du monde 2007 et 2009. Les athlètes étaient accompagnées par plusieurs Premières Dames et personnalités : Sylvia Bongo Ondimba, la Première Dame du Gabon, Marie-Olive Lembe Kabila, Première Dame du Congo, Djéné Kaba Condé, Première Dame de la Guinée, Gimbiya Dogara, épouse du Président de la Chambre des Représentants du Nigéria, Germina Mokui Mba, ministre de la Culture de Guinée Equatoriale, Dela Sowa, Ministre déléguée au Genre et à la Protection Sociale du Ghana, ainsi que Kaffia R. Christelle Jackou, ministre déléguée aux Affaires étrangères du Niger.

 

Les « first ladies », ainsi qu’au moins 4 000 participants ont dédié leur course à la lutte contre les cancers féminins. Cela fut l’occasion d’attirer l’attention de public sur ce problème émergeant en Afrique. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de santé, 847 000 nouveaux cas de cancers ont été détectés en 2012 en Afrique. Pourtant, les chiffres sont loin d’être exhaustifs car dans de nombreux pays il n’y a pas encore de registre de cancers.

 

En raison d’une espérance de vie assez courte, pendant longtemps les Africains ont été moins confrontés à cette maladie. Aujourd’hui la situation et en train de changer : ainsi en Afrique subsaharienne le cancer représente de 10 % à 20 % des pathologies chroniques dépistées. Ce sont particulièrement les femmes de 45 à 55 ans qui souffrent des formes « classiques » (cancer du sein et du col de l’utérus).

 

Les gouvernements des Etats africains sont en train de prendre la conscience du phénomène. De plus en plus de pays adhèrent au Programme national de lutte contre le cancer. Ainsi, le Gabon a rejoint la campagne subsaharienne « Octobre Rose » qui a pour objectif de favoriser les dépistages précoces des cancers féminins. Le projet est porté au Gabon par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) et bénéficie 4 provinces gabonaises. Le programme a déjà permis de dépister 8 500 cas et de sensibiliser plus de 77 000 personnes en plus d’un mois.

 

Tous les frais d’inscriptions à la course seront versés à la Maison d’Alice, une structure d’accueil et de séjour gratuit, parrainée par la FSBO et dédiée aux malades du cancer.

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis