Frontière Gabon-Cameroun : vers une résolution pacifique

Actualités

Frontière Gabon-Cameroun : vers une résolution pacifique

La Commission des frontières entre le Gabon et le Cameroun s’est réunie pour la première fois depuis sa création il y a 39 ans. Le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation, de la sécurité et de l’hygiène publiques, Pacôme Moubelet-Boubeya, a présidé du 17 au 20 décembre 2015 à Libreville, ses premières assises.

 

Si 39 ans après sa création, la Commission des frontières entre le Gabon et le Cameroun ne s’était jamais réunie, elle organise à Libreville, du 17 au 20 décembre 2015, des travaux en vue d’une gestion harmonieuse des zones frontières. Dans le contexte de crise sécuritaire qui prévaut sur le continent, et affecte le Cameroun avec l’expansion du groupe terroriste Boko Haram, la gestion harmonieuse des frontières est, plus que jamais, une nécessité. De plus, les parties en présence ont étudié la gestion de la frontière dans la zone des parcs nationaux respectifs du Gabon, du Cameroun et du Congo.

 

Malgré cette absence de conflit, le Gabon et le Cameroun ont « convenu de l’envoi, sur le terrain, d’une mission conjointe à l’effet de procéder à la reconnaissance de l’ensemble du tracé de ladite frontière » pour lancer les opérations de démarcation de cette frontière. Les deux Parties ont aussi convenu de tenir la 1ère session de la Commission Mixte Permanente de Sécurité Transfrontalière et la 2ème réunion de la Commission ad hoc des frontières Gabon-Cameroun en 2016, aux dates et lieux à arrêter d’accord-parties par voie diplomatique.

 

Selon le ministre de l’Intérieur, une réflexion doit être menée pour établir des limites officielles et parfaitement définies. « Comme chacun le sait, nos deux pays sont séparés mais en même temps sont unis par une frontière naturelle, au sens géographique, matérialisée par des cours d’eau communs dont la Kyé, le Ntem, le Kom et l’Ayina. Cette frontière naturelle issue de la convention franco-allemande du 9 avril 1908 et de son annexe du 18 avril de la même année, n’a malheureusement pas encore fait l’objet d’une véritable démarcation. »

 

Les travaux préparatifs, qui portent essentiellement sur l’évolution de la question des frontières depuis la réunion de la grande commission mixte de coopération organisée à Libreville en juillet 1997 se sont achevés le 20 décembre. Cette première session a servi de cadre à l’élaboration et l’adoption d’une feuille de route de la commission ad hoc. Le programme des missions conjointes de terrain, les problématiques de gestion de la frontière, de la circulation des personnes et des biens ainsi que de l’utilisation de la rivière Ayina, la gestion de la frontière dans la zone des parcs nationaux, la sécurité et l’insécurité transfrontalières, devraient prendre le pas sur les discussions préparatoires.

 

Journaliste sportif pour les pages football, tennis et basket de journaux français, Nicolas Mukanga s'intéresse aussi de près à la vie de son pays d'origine, le Gabon, sur lequel il décide de lancer un pure player courant 2015, en compagnie de François Jamet.

0 Comments

Donner son avis