IDH : le Gabon prend la 8e place en Afrique

Actualités

IDH : le Gabon prend la 8e place en Afrique

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) vient de publier son rapport 2015 sur le développement humain dans le monde. Selon le document, le Gabon est classé 8e en Afrique et 110e au niveau mondial.

 

L’édition de cette année nommée « Le travail au service du développement humain », a été présentée au public le 22 décembre dernier. Elle classe les pays en tenant compte de 3 critères : PNB par habitant, l’espérance de vie à la naissance et le niveau d’éducation. Le rapport 2015 a mis l’accent en particulier sur l’étude des interactions entre le travail et le développement humain, en évaluant la répartition des bénéfices des activités professionnelles. « Le lien entre le travail et le développement humain est un lien synergique. Le travail stimule le développement humain en fournissant des revenus et des moyens d’existence, en réduisant la pauvreté et en assurant une croissance équitable. Le développement humain, en améliorant la santé, les connaissances, les compétences et la prise de conscience, accroît le capital humain et élargit l’éventail d’opportunités et de choix », précise le Pnud.

 

Le Gabon a fait partie du groupe des pays « moyennement développés », ayant rejoint 12 autres Etats africains. Au niveau du continent, le Gabon occupe la 8e place sur 54 et la 110e au niveau mondial. Avec un taux de 0,684 points, le Gabon a laissé derrière des pays comme le Cameroun, la Guinée équatoriale, tous deux membres de l’espace économique Cemac (Communauté Économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale), ou encore l’Afrique du Sud et le Nigeria, respectivement 2e et première économie du continent, qui se sont vus attribués les 9e et 22e positions au niveau continental. Les leadeurs en Afrique sont Maurice, les Seychelles et l’Algérie qui se classent parmi les pays « développés ».

 

Les spécialistes ont également calculé la différence entre le revenu brut par habitant et l’indice de développement humain. Avec une note négative de -42, le Gabon a encore beaucoup à faire pour équilibrer la répartition des richesses. L’anti-champion africain est la Guinée équatoriale (-84), ayant le plus grande différence entre son revenu et son niveau de développement humain. Au niveau mondial, ce sont la Norvège, l’Australie et la Suisse qui sont en tête de palmarès. Les Etats-Unis sont 8e, la France 22e, la Chine 90e.

 

Outre les statistiques, le Pnud a proposé des recommandations afin de renforcer le développement humain par le biais de travail. Selon le document, le renforcement doit passer par trois axes généraux : « la création de nouveaux débouchés pour élargir les choix de travail, la garantie du bien-être des travailleurs pour renforcer un lien positif entre travail et développement humain, et des actions ciblées pour remédier aux difficultés de groupes et de contextes précis. Un programme d’action pour accélérer le changement est également nécessaire, suivant une approche à trois piliers : un nouveau contrat social, un pacte mondial et l’Agenda pour le travail décent ».

 

Pour rappel, l’indice IDH a été développé en 1990 pour établir une évaluation qui ne prendrait pas en compte uniquement la production économique, mais engloberait aussi d’autres critères permettant d’évaluer le bien-être de population.

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis