Les annonces du discours à la nation d’Ali Bongo le 31 décembre 2015

Actualités

Les annonces du discours à la nation d’Ali Bongo le 31 décembre 2015

Le traditionnel discours des vœux à la nation annuel, délivré avant le réveillon, a été l’occasion pour le président Ali Bongo de faire le bilan de l’année 2015, et d’annoncer les grandes dynamiques de l’année à venir. Ce dernier a affirmé que « beaucoup reste à faire pour lutter davantage contre le chômage, la pauvreté, l’insécurité, l’impunité, la dilapidation des deniers publics », tout en appelant à la cohésion et à la fraternité des Gabonais. Ali Bongo a également que les élections auront lieu dans les délais constitutionnels dans son pays.

 

Dans son message à la nation, le président de la République gabonaise s’est évertué à faire un mini bilan de ses 6 années passées au pouvoir. En effet, après avoir dressé son bilan et mis l’accent sur l’importance de la transformation des matières premières et la diversification d’une économie essentiellement tributaire des cours du pétrole. « Le Gabon subit, à l’instar de nombreux autres pays pétroliers, les contrecoups de la chute brutale du prix du baril du pétrole, qui est passé de 117 dollars à moins de 37 dollars aujourd’hui, soit une baisse de 70% de sa valeur », a-t-il indiqué. Le numéro un gabonais a cependant souligné que son pays résiste bien « face à cette conjoncture internationale difficile », surtout en comparaison avec les autres pays de la région.

 

Autre annonce qui aura retenu notre attention, la promulgation prochaine d’une loi fixant les quotas d’accès des femmes et des jeunes aux fonctions politiques et celui des femmes aux emplois supérieurs de l’Etat. « Je promulguerai dans les tous prochains jours la Loi fixant les quotas d’accès des femmes et des jeunes aux fonctions politiques et celui des femmes aux emplois supérieurs de l’Etat. Un premier pas vers la réalisation de la décennie de la femme. » a annoncé Ali Bongo.

 

En 2016, le Gabon organisera séparément une élection présidentielle et des élections législatives. « Nous devons tous œuvrer pour que ces échéances se déroulent dans les délais constitutionnels, en conformité avec les lois et règlements de la République, dans la liberté et la transparence », a annoncé la présidence. Les élections législatives sont prévues en décembre 2016. La date de la prochaine élection présidentielle n’a pas encore été fixée. On rappelle cependant que le scrutin de 2009 qui avait porté Ali Bongo Ondimba au pouvoir avait eu lieu le 30 août. Le président a continué en invitant avant toute chose les gabonais à s’inscrire sur les listes électorales. Ali Bongo n’a pas annoncé sa candidature mais il ne cache pas son ambition de briguer un second mandat de 7 ans.

 

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis