Cyclisme : le champion de France s’invite au Gabon

Sport

Cyclisme : le champion de France s’invite au Gabon

Le nom de Steven Tronet est encore peu connu, mais depuis le 28 juin 2015 ce coureur anonyme de 29 ans est rentré dans l’histoire du cyclisme hexagonal en s’emparant du maillot de champion de France. A compter du 18 janvier, il prendra part à la Troipcale Amissa Bongo avec pour objectif de marquer l’épreuve et de faire connaître son nom auprès d’un nouveau public avide de découvrir des champions au caractère bien trempé et souriant.

 

La Troipcale Amissa Bongo sera donc la première course de l’année 2016 pour le champion de France en titre. Habitué à la troisième division de l’univers ultra compétitif du cyclisme mondial, Steven Tronet a changé de dimension le 28 juin dernier quand à la surprise générale il s’est imposé sur les routes vendéennes pour enfiler un maillot tricolore qui lui va à ravir. Sept mois plus tard, le voilà qu’il débarque sur les routes gabonaises avec l’envie furieuse de se distinguer.

 

Depuis son succès sous les couleurs d’Auber 93, le coureur a conclu un contrat d’une saison avec l’équipe pro Fortuneo-Vital. Un grand pas qui ne lui fait pas peur car l’homme est habitué aux défis même si le découragement l’a parfois guetté. C’est ainsi qu’il y a un an, il s’interrogeait sur la suite de sa carrière et envisageait de mettre le vélo dans la remise. Bien inspiré de continuer à lutter contre les kilomètres, ce champion atypique de 29 ans sera l’une des principales attractions de la Troipcale Amissa Bongo qui se déroulera du 18 au 24 janvier. Même s’il a signé un contrat pour une seule saison, Steven Tronet n’est pas inquiet car sa carrière a été marqué par l’obligation de faire ses preuves rapidement.

 

Après le Gabon, le coureur de Fortuneo-Vital continuera sa tournée internationale avec le Tour du Qatar et le Tour d’Oman. Mais son rêve est bel et bien en France où il rêve de participer au Tour de France 2016. La chose n’est pas certaine et le dernier mot reviendra aux organisateurs de l’épreuve. En attendant, Tronet veut se faire un nom dans le peloton tout en restant fidèle à ses valeurs. Stéphane Gaudry, son ancien directeur sportif est élogieux : « Il est très humain et c’est un bon meneur d’hommes. Chez nous, il a su s’imposer comme un leader. C’est un garçon bien entouré qui vient d’un milieu modeste. Il ne va pas prendre la grosse tête ». Une tête bien faite donc et des jambes solides qui pourraient bien donner du fil à retordre aux autres coureurs qui s’élanceront sur les routes d’un Gabon désireux de s’inscrire plus fortement dans l’agenda du cyclisme mondial.

Journaliste reporter d’images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l’actualité à l’écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd’hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis