Chan 2016 : les guêpes ont eu raison des panthères

Sport

Chan 2016 : les guêpes ont eu raison des panthères

Les Rwandais, hôtes du Chan 2016, ont battu le Gabon 2-1, ce 20 janvier à Kigali. Après un match nul vierge à l’ouverture de la compétition face aux Lions de l’Atlas du Maroc, les poulains de Stéphane Bounguendza sont désormais sur la corde raide. Le Rwanda est le premier pays qualifié pour les quarts de finale du CHAN 2016.

 

Le Rwanda persiste et signe. Tombeurs de la Côte d’Ivoire (1-0) lors du match d’ouverture, les Amavubi ont validé leur billet pour les quarts de finale en enchaînant un deuxième succès contre le Gabon (2-1) lors de la 2e journée de la phase de groupes du CHAN 2016 ce mercredi au stade Amahoro de Kigali. Quoiqu’il arrive, les Rwandais sont assurés de finir au moins 2es du groupe A, quel que soit le score de Maroc-Côte d’Ivoire ce mercredi. Cette qualification, les Amavubi – les guêpes, surnom de l’équipe nationale – l’ont décroché grâce à deux buts d’Ernest Sugira ; un en fin de première période et l’autre en début de seconde.

 

A l’issue d’une première période plutôt fermée et pauvre en occasions nettes, Ernest Sugira ouvrait la marque en faveur des locaux en reprenant une frappe de son capitaine, Jacques Tuyisenge. Yves-Stéphane Bitseki Moto, le gardien gabonais (41e), n’a rien pu faire. Encore sous le coup du but encaissé avant la pause, les gabonais encaissent un second but de Sugira qui s’offre un doublé. Le Gabon s’offre le but de l’honneur sur un centre de Mario Bernard Mandrault à Aaron Salem Boupendza profitait d’une sortie totalement manquée du gardien rwandais (54e). Le Gabon ne parvient néanmoins pas à égaliser contraint de jouer à dix contre onze durant la dernière partie de la rencontre.

 

Après le match nul contre le Maroc, ce raté lourd de conséquences puisque les Panthères. Elles doivent réaliser une bonne performance, ce mercredi à Kigali, ou ils risquent de faire leurs valises dès la fin du premier tour du Chan 2016. Mais le football développé par les protégés de Stéphane Boungueundza est pour le moment loin du niveau habituel du Gabon. « Lors du premier match d’une compétition, on est toujours un peu prudents, expliquait le sélectionneur avant la rencontre. Mais là, on n’a plus le choix. Il faut tout donner pour essayer de remporter ce match face au Rwanda. » Cela n’aura visiblement pas suffi.

 

Le Gabon conserve cependant des chances de qualification en fonction du résultat de son dernier match face à la Cote d’Ivoire dimanche. Lors de cette 2e journée du groupe A, cette dernière s’est imposée 1-0 contre le Maroc grâce à un penalty du joueur de l’ASEC Mimosas Yannick Zakri. Reste à savoir, la panthère vaincra-t-elle l’éléphant ?

En reprise d'études dans le journalisme après avoir beaucoup voyagé, notamment au Gabon, pays dont la beauté, la culture et l'organisation politique l'ont fasciné, Daniel Pingeot profite de son temps libre pour publier ses premières piges. C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers le-gabon.net dès le lancement du site.

0 Comments

Donner son avis