Conférence de l’UNITAR au Gabon : Quand les médias créent la paix

Actualités

Conférence de l’UNITAR au Gabon : Quand les médias créent la paix

Libreville abrite depuis ce 25 janvier une conférence internationale sous le thème suivant : « Quand les médias créent la paix : une exploration des rôles et responsabilités des médias dans les processus de consolidation de la paix ». A l’initiative commune de l’UNITAR (Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche) et du Ministère de la Communication, elle fait la belle part au rôle joué par la presse pour la paix sociale, en rappelant leur nécessaire non-alignement.

 

En vue d’une exploration des rôles et responsabilités des médias dans le processus de consolidation de la paix, en prélude aux échéances électorales à venir, la conférence intitulée « Quand les médias créent la paix » a été ouverte par le président gabonais Ali Bongo Ondimba hier à Libreville. Dans son allocution, le Chef de l’Etat a rappelé être « profondément attaché à l’exercice des libertés et principalement à la liberté de la presse. Cette liberté de la presse pour laquelle je me suis engagé n’est à comprendre que dans la mesure où, aux droits octroyés correspondent autant de responsabilités pour les acteurs dans des contextes très sensibles de veille d’élections aussi bien présidentielle que législatives. »

 

La première journée des travaux a permis de mettre en exergue le rôle des médias comme catalyseur de la guerre ou de la paix. « Il n’y a pas que la radio des Mille collines, il y a aussi des journaux mille collines, des télévisions de mille collines, des articles mille collines », a prévenu Abdoulaye Bathily, chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca). Il y a donc cette exigence pour les médias de ne pas devenir des relais des partisans de la haine et de la discrimination, notamment en période de conflit comme l’a été la radio des Milles collines lors du génocide rwandais en 1994.

 

Les débats sur le traitement de l’information en période électorale ont été coordonnés par Tidiane Dioh, ancien journaliste, corédacteur du Guide pour les journalistes en période d’élection et actuel responsable de programme médias à l’Organisation internationale de la Francophonie. Les autres intervenants ont été les experts de l’Unitar, notamment Évariste Karambizi qui cumule 16 années d’expérience internationale dans les zones en conflit, notamment au Népal, au Soudan, au Libéria, en Afghanistan et au Kosovo. Il y a aussi eu les interventions d’Ernest Sagaga, ancien reporteur à la BBC et actuel directeur du département des droits de l’homme à la Fédération internationale des journalistes (Fij).

 

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis