Ça plane toujours pour Pierre Emerick Obameyang ?

Sport

Ça plane toujours pour Pierre Emerick Obameyang ?

Pierre Emerick Obameyang fait la fierté du Gabon depuis qu’il a percé au plus haut niveau mondial. Consécration ultime, l’attaquant de Dortmund a été élu meilleur joueur africain de l’année 2015 malgré un palmarès vierge cette année-là. Sa force devant le but a impressionné les votants et les célébrations de but continuent à un rythme effréné avec un Obameyang en pleine forme. Des célébrations acrobatiques qui ne sont plus du goût de la Fédération gabonaise de football.

Lorsque le jeune attaquant à fait ses valises de Saint-Etienne en France pour rejoindre le club allemand de Dortmund en janvier 2013 peu étaient nombreux certains de la réussite de ce footballeur non dénué de talent. Deux ans et demi plus tard le talent et les performances devant le but de Pierre Emerick Obameyang ont fini de convaincre les plus sceptiques à tel point qu’il a été élu meilleur joueur africain de l’année. Certes les joueurs Yaya Touré et André Ayew ne se sont pas privés de remettre en cause cette distinction, mais malgré l’absence de titre cette saison, l’attaquant a affolé les compteurs.

En effet, lors de la saison 2015/2016 le meilleur joueur africain a marqué 16 fois en championnat, 3 fois en Ligue des Champions et même 5 fois en quatre matchs sous les couleurs de l’équipe nationale. Des statistiques très bonnes qui seront vraisemblablement effacées dès cette saison avec déjà 20 buts inscrits en championnat (sur 20 matchs joués). Plus rien n’arrête celui qui a connu des débuts chaotiques avant de s’épanouir sous les couleurs de Saint-Etienne entre 2011 et 2013. Joueur intelligent sur comme en dehors du terrain, Obameyang a refusé de grosses propositions financières pour s’épanouir dans une équipe ambitieuse qui est la seule à tenir tête au Bayern de Munich depuis plusieurs années.

Nul ne sait où les dieux du foot entraîneront l’attaquant de 26 ans, mais la Fédération gabonaise de football sait où elle ne veut pas que la trajectoire de son attaquant prodigue finisse : un lit d’hôpital. Pourquoi cette réflexion ? C’est en raison du salto qu’exécute Pierre Emerick Obameyang à chaque fois qu’il marque. Cette acrobatie est aussi spectaculaire que dangereuse et il n’est pas à l’abri d’une mauvaise réception comme ce fut le cas pour un autre (ex) attaquant de Bundesliga Miroslov Klose. Ce dernier s’est blessé à la cheville après s’être réception d’un salto. La Fédération gabonaise a demandé à Obameyang de trouver un autre moyen d’exprimer sa joie sans mettre en péril son intégrité physique. Une demande à laquelle il a répondu : « de toute manière, je le fais uniquement lorsque j´ai la sensation de voler et, dans ce cas-là, je sens que rien ne peut m´arriver… ». Ça continue donc de planer pour lui !

Journaliste reporter d’images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l’actualité à l’écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd’hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis