La Chine accorde un nouveau prêt au Gabon

Economie

La Chine accorde un nouveau prêt au Gabon

La banque chinois, Eximbank a accordé un prêt de 60 milliards de FCFA au gouvernement gabonais pour la construction de trois centres de formation professionnelle.

 

La Chine et le Gabon se sont entendus sur un prêt de 60 milliards de FCFA. Il servira à la construction de trois centres de formation professionnelle, de 20 hectares chacun. Le premier sera érigé à Libreville, un deuxième à Franceville et le troisième à Port-Gentil. Les chantiers seront exécutés par la société chinoise Avic international Gabon. Yang Sun, le directeur général d’Eximbank, a indiqué que les travaux démarreront simultanément dans les trois sites d’ici juin 2016. Les études de sols et l’installation des experts chinois interviendront dans quelques semaines.

 

Ces accords matérialisent le nouveau partenariat stratégique sino-africain et le renforcement constant des relations d’amitié et de coopération entre l’Afrique et la Chine, qui leur permettront de mieux relever les défis du développement. Dans ce sens, le sommet Chine-Afrique a été le cadre de l’engagement du Gabon et de la Chine à renforcer leur coopération. Celle-ci sert de levier afin de renforcer l’éducation des jeunes qui porteront l’émergence du pays.

 

La collaboration entre le Gabon et cette banque chinoise n’est pas nouvelle. En effet, cette dernière a joué un rôle clé dans le développement des infrastructures du pays. Ne serait-ce qu’en novembre dernier, un prêt d’un montant de 50,3 milliards de francs avait été négocié afin d’assurer la construction et à l’équipement de trois centres de formation et de perfectionnement professionnels – avec un crédit préférentiel acheteur, d’une maturité de 20 ans avec un différé d’amortissement de cinq ans et un taux d’intérêt fixe de 2 %.

 

Le projet sera réalisé par la société Avic international holding corporation, conformément au contrat signé le 15 juin 2013 avec le ministre de la Formation professionnelle. Il s’agira de la construction, pour chaque centre, d’un campus, des ateliers et des laboratoires, entièrement équipés. Les nouveaux centres font partie d’un programme gouvernemental gabonais dont le but est d’offrir aux jeunes des formations professionnelles de qualité afin de réduire le taux de chômage chez les jeunes estimé à 35%.

 

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis