Le Chan 2016 se termine dans la crise

Sport

Le Chan 2016 se termine dans la crise

La Chan 2016 risque de laisser un goût amer pour tous les supporters des Panthères et pour les responsables du football au Gabon. En effet, les résultats de l’équipe nationale (prime) ont été très décevants avec une non qualification pour le second tour et certains comportements de la part de plusieurs joueurs qui ne passent pas. Le staff a été limogé et trois joueurs radiés des équipes nationales.

 

Lorsque le sport tourne à la déception sur et en dehors du terrain, les conséquences ne se font généralement pas attendre. Cela vient de se vérifier avec le Comité Exécutif de la Fédération gabonaise de Football (Fégafoot) qui a pris il y a trois jours des décisions lourdes de sens. Première victime, le staff technique avec à sa tête le sélectionneur Stéphane Bounguendza. Incapable de gagner le moindre match et reparti du Rwanda avec un seul point glané, l’équipe A’ du Gabon n’a pas du tout été à la hauteur de ses prétentions légitimes. L’ensemble du staff technique paye donc des résultats très décevants avec un renvoi de tous les responsables de l’encadrement.

 

Signe que la débâcle n’a pas été seulement sportive, des sanctions ont été prises à l’encontre de trois joueurs par le Comité Exécutif. En effet, ont été radiés de toutes les équipes nationales l’attaquant Abdou Djamilou Atchabao, Edmond Mouele et Stévy Guévane. Ces trois joueurs sont sanctionnés pour « comportement indigne et déshonorant en sus des propos irrévérencieux tenus ». Le coup de balai ne s’arrête pas là puisque Dorian Nono et Vladimir Aworet Ogoula sont suspendus deux ans dont une année avec sursis toujours pour « comportement indigne et déshonorant ». Enfin, le milieu de terrain offensif Mario Bernard Mbemba Mandrault devra faire extrêmement attention puisqu’il est suspendu avec sursis pour une période d’un an.

 

Ces décisions drastiques ont été saluées, mais la crainte de voir un tel naufrage se reproduire est bien présente dans tous les esprits. Un code éthique assigné d’une prestation de serment lorsqu’il s’agira désormais d’intégrer les équipes nationales du Gabon pourrait être mis en place prochainement. En attendant l’équipe A’ des Panthères devra se reconstruire avec une déconvenue sportive et morale à laquelle personne ne pouvait s’attendre. Le chantier de la reconstruction est ouvert et nul doute que l’équipe saura reprendre des couleurs une fois les cendres éteintes. Les supporters n’en attendent pas moins et les instances dirigeantes du football gabonais sauront se montrer fermes si le navire tangue de nouveau. Un message fort vient d’être passé et a certainement été entendu.

0 Comments

Donner son avis