Jean de Dieu Moukagni Iwangou rejette toujours Ping en bloc

Politique

Jean de Dieu Moukagni Iwangou rejette toujours Ping en bloc

Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG) et ancien président du Front uni de l’opposition pour l’alternance s’oppose toujours à la candidature de Jean Ping comme représentant unique de l’opposition gabonaise. Il considère la manière dont l’ancien président de la commission de l’Union africaine, s’est imposé d’« irrégulière. » Certains y voient le signe d’une ambition présidentielle.

 

Jean de Dieu Moukagni Iwangou n’a pas dit son dernier mot : « Jean Ping s’exclut de lui-même du Front, puisque sa déclaration de candidature est irrégulière et totalement contraire aux dispositions de la plateforme. » Le Front en question en le Front uni de l’opposition pour l’alternance (Fuopa, qu’il a présidé d’avril à octobre 2015), regroupe 27 partis d’opposition et censé désigner un candidat unique à la présidentielle. Mais à quelques mois du scrutin, rien n’est moins sûr. Minée par la guerre des chefs, la plateforme se déchire autour de la candidature de Jean Ping et menace d’imploser.

 

En choisissant de convoquer, le 5 mars prochain, un congrès dont l’objectif annoncé est la désignation, par les militants, d’un candidat devant prendre part à la primaire du Front de l’opposition pour l’alternance, le président de l’aile dite « loyaliste » de l’Union du peuple gabonais (UPG) était sûr de son coup. Jean de Dieu Moukagni-Iwangou semble même certain de l’emporter haut la main, d’autant que, vraisemblablement, à moins d’être l’unique candidat, il ne devrait pas avoir beaucoup de mal à taire les quelques velléités qui pourraient survenir au sein du parti.

 

« Il y aura bel et bien une primaire et celle-ci sera ouverte aux citoyens, explique-t-il. Les partis auront le temps de se réunir, au cours du mois de février, pour décider s’ils présenteront ou non un candidat. Ensuite, le Front se réunira à la fin du mois de mars lors d’une convention, qui devrait aboutir à une candidature unique. »

 

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis