CAN 2017 : la mascotte dévoilée

Sport

CAN 2017 : la mascotte dévoilée

C’est une manifestation attendue de très longue date par tous les amateurs de football, qu’ils soient petits ou grand : le Gabon accueillera en 2017 la Coupe d’Afrique des Nations. L’enthousiasme se répand au pays du perroquet gris, et tous se préparent fébrilement pour les festivités. Les organes officiels ne sont pas en reste, et la FIFA a dépêché sur place Gianni Infantino, le nouveau président de la Fédération Internationale, pour présenter la nouvelle mascotte officielle de la CAN.

Tradition oblige, c’est une mascotte haute en couleurs qui est désormais sous les feux des projecteurs. « Samba », tel est son nom, est une panthère noire, qui porte un maillot jaune et un short bleu. Symbole du pays, évidemment, et les observateurs avisés n’ont pas manqué de le faire remarquer, mais il faut également souligner que cette mascotte est symbole de la convivialité, de chaleur et de bienvenue. Ainsi, c’est un symbole important, comme l’a souligné le président de la FIFA lors de la présentation officielle de « Samba » à Franceville, ville du sud du pays, et qui veut envoyer un signal fort.

Signal fort et important car « Samba » condense et cristallise jusqu’à la compétition les attentes et l’enthousiasme de tout un pays, bien décidé à laisser derrière les années de braises et les tensions politiques stériles. Place à la joie, à la paix et au sport, semble clamer « Samba », qui accueillera, toutes griffes dehors et souriant de toutes ses dents, les supporters de toute l’Afrique – et même du monde entier ! – à partir du 14 janvier 2017. Et de son pas de velours, accompagnera les joies et les élans footballistiques de tout un peuple uni jusqu’à la finale, d’ores et déjà prévue le 5 février 2017.

Si le Gabon prend tellement à cœur cette organisation, c’est que cette compétition représente énormément de choses pour le pays. Outre un symbole de paix après des années difficiles, l’arrivée de milliers de supporters signifie tout d’abord – et rien ne sert désormais de se cacher derrière son petit doigt – une importante manne financière pour le Gabon. L’économie va amplement profiter de cette situation : les commerces, les infrastructures hôtelières, les bars et les restaurants sont en effet situés en première ligne. L’économie du pays renoue depuis quelques temps déjà avec la croissance, la CAN de 2017 est une occasion rêvée et constitue un moment particulièrement crucial de confirmer ces beaux – mais encore fragiles – résultats.

De plus, au niveau des lieux des rencontres sportives, certains stades ont été réhabilités, d’autres encore sont fraichement neufs. C’est tout un pays uni qui se présente. Et que dire de la sécurité, paramètre que le Gouvernement gabonais prend très au sérieux. Rien ne doit venir gâcher la fête : et connaissant les capacités d’enthousiasme du pays de Port-Gentil, il ne fait nul doute que les célébrations de la Coupe d’Afrique des Nations seront belles et resteront dans les annales de toute l’Afrique pendant de nombreuses années.

Journaliste reporter d'images en Afrique centrale pour la télévision française, François Jamet couvre également l'actualité à l'écrit, dans les colonnes de grands médias. En plus de ces activités, il est aujourd'hui rédacteur en chef de le-gabon.net.

0 Comments

Donner son avis