CAN Gabon 2017 : Ali Bongo visite le stade d’Oyem

Actualités, Sport

CAN Gabon 2017 : Ali Bongo visite le stade d’Oyem

Lors de l’un de ses derniers déplacements, le Président de la République Ali Bongo Ondimba dans le Woleu Ntem pour le lancement du projet GRAINE. Il en a profité pour aller suivre l’avancement des travaux du stade d’Oyem, situé à Assok-Ngomo, à quinze kilomètres de la capitale provinciale. C’est ce bâtiment qui abritera à terme les grands matches du la CAN 2017.

 

Le chantier du futur stade d’Oyem, qui accueillera certains matchs de la 31ème Coupe d’Afrique des nations de football (CAN), semble avancer à un rythme de croisière. Lors d’un déplacement dans la région, le Président de la république gabonaise est allé inspecter l’avancement des travaux, à 17km au nord de la ville, sur l’axe Oyem-Bitam. Rappelons que ce dernier avait également procédé à la pose de la 1ere pierre de l’édifice.

 

Le futur stade d’Oyem répondra aux normes imposées par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) pour l’organisation de compétitions internationales du niveau de la Coupe d’Afrique des Nations. Il verra l’évolution de l’une des poules de la CAN 2017, viendra compléter aux côtés de ceux de Libreville, Franceville et Port-Gentil, l’ensemble des infrastructures sportives du Gabon capables d’accueillir des rencontres internationales

 

Le directeur du projet, Xu Zhong Lin a pu présenter l’état d’avancée des travaux à la délégation présidentielle. Six mois après le lancement des travaux, le squelette du futur stade ainsi que le design architectural de cet édifice sont déjà perceptibles. Prévu être livré dans les temps et à dix mois du coup d’envoi de la CAN qui doit se tenir début 2017 au Gabon, le stade d’Oyem est réalisé selon le maître d’ouvrage la Shanghai Construction General (SCG) à 60%. D’une capacité de 25 500 places, le stade d’Oyem devrait, selon le chronogramme officiel, être livré en novembre 2016.

 

En début d’année, le chef du gouvernement gabonais avait alors été informé des difficultés d’ordre technique et administratif que rencontraient Shanghai Construction Général (SCG), société chinoise adjudicataire du marché de construction du stade d’Oyem. SCG se plaignait des conditions de transport des matériaux du port d’Owendo au site d’Assok-Ngomo et l’accélération du dédouanement des marchandises et matériaux divers en provenance de Chine. Pourtant, tout semble indiquer que le projet sera prêt dans les temps.

En reprise d'études dans le journalisme après avoir beaucoup voyagé, notamment au Gabon, pays dont la beauté, la culture et l'organisation politique l'ont fasciné, Daniel Pingeot profite de son temps libre pour publier ses premières piges. C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers le-gabon.net dès le lancement du site.

0 Comments

Donner son avis