Un franc succès pour les Manœuvres médico-militaires au Gabon

Gabon Life

Un franc succès pour les Manœuvres médico-militaires au Gabon

Organisées du 8 au 12 avril dernier à Port-Gentil, les manœuvres médico-militaires Gabon-Etat-Unis ont mobilisé plus de 200 militaires dans les départements de Ndougou, Etimboué et de Bendjé, tous dans l’Ogooué-Maritime.

 

Selon les chiffres officiels publiés par la présidence de la République, les manœuvres médico-militaires Gabon-Etat-Unis ont permisde traiter pas moins de 46 628 malades. Par rapport à 2012, les consultations ou les actions de conseil, évidemment toujours gratuites, ont augmenté de 388%. Les soins prodigués durant cinq jours sur quatre sites relèvent d’un grand nombre de spécialités, avec un succès particulier rencontré par les stomatologues (408 patients), les otorhino-laryngologues (205) et les gynécologues (421). Disposant d’un poste médical avancé, d’un hôpital médico-chirurgical de campagne, d’une équipe mobile et d’un bloc chirurgical en milieu hospitalier, le SSM a également réalisé 74 interventions chirurgicales.

 

Lors de ces opérations, dont le principe a été institué en 2000 par le chef de l’Etat, alors ministre de la Défense, les médecins militaires sont préparés à porter secours aux populations civiles isolées ou en zone de conflit. A cette occasion, des soins gratuits sont dispensés aux populations locales. Coordonnées par le directeur général du Service de santé militaire (SSM), le Médecin-Général Inspecteur Jean-Raymond Nzenze, ces manœuvres placent la santé militaire au service des civils. Cette opération se compose de plusieurs phases. Une phase pratique marquée par des activités médicales humanitaires, et une scientifique marquée par un séminaire sur la formation professionnelle médicale.

 

C’est le 5 avril dernier que le président de la République, Ali Bongo, a assisté au lancement de ces manœuvres médico-militaires dans l’Ogooué-Maritime, en compagnie du Secrétaire américain à la Marine, Ray Mabus, et du ministre de la Défense, Mathias Otounga-Ossibadjouo. « Je veux rendre hommage aux médecins militaires qui, au Gabon ou dans les zones de conflit, agissent pour maintenir la paix et sauver des vies », avait alors déclaré Ali Bongo Ondimba. La médecine de proximité est « un vecteur d’égalité des chances pour l’accès aux soins de santé de qualité, un des cinq piliers de mon Programme pour l’égalité des chances », a souligné le président de le République.

En reprise d'études dans le journalisme après avoir beaucoup voyagé, notamment au Gabon, pays dont la beauté, la culture et l'organisation politique l'ont fasciné, Daniel Pingeot profite de son temps libre pour publier ses premières piges. C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers le-gabon.net dès le lancement du site.

0 Comments

Donner son avis