450 soldats gabonais prêts à rejoindre la MINUSCA en Centrafrique

Actualités

450 soldats gabonais prêts à rejoindre la MINUSCA en Centrafrique

450 militaires gabonais ont achevé vendredi à Libreville une formation auprès des militaires français avant leur déploiement en Centrafrique dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA). Leur déploiement est imminent.

 

Selon un communiqué de la base militaire de France au Gabon, 450 soldats gabonais ont achevé, le 20 mai dernier, une formation. Deux semaines durant, ils ont eu droit à des séances de perfectionnement censées faciliter leur participation à la mission des Nations-Unies : tactique générale, fonctionnement d’un poste de commandement, droit des conflits armés, travail des cellules logistiques et informatiques, déplacement tactique, tir de combat… On apprend désormais que leur déploiement sur le terrain ne saurait tarder.

 

Leur première mission consistera à relever leurs camarades en poste en Centrafrique depuis un à deux ans. Afin de célébrer la fin de cette formation, ne   cérémonie s’est déroulée sur la Place de France du Camp de Gaulle en présence du Chef d’État-major Général des Forces Armées Gabonaises (CEMGFA), le general d’armée Auguste Roger Bibaye Itendas et le général Vincent Guionie, commandant les Éléments Français au Gabon.

 

La MINUSCA est une force onusienne déployée en Centrafrique pour une mission de stabilisation et de paix suite à l’instabilité politique quasi chronique dans le pays. Elle devrait prendre seule la charge de la sécurité dans le pays en transition politique après quatre années de crise, alors que le gouvernement français annoncé vendredi la fin de la mission de conservation de la paix « Sangaris » en Centrafrique. Faustin-Archange Touadéra a accédé à la présidence du pays il y a quelques semaines, prenant la suite du gouvernement de transition.

 

Les violences en Centrafrique ont fait des milliers de morts et forcé près d’un million de personnes à fuir.

 

Le Gabon est présent en RCA depuis le 31 janvier 1997

En reprise d’études dans le journalisme après avoir beaucoup voyagé, notamment au Gabon, pays dont la beauté, la culture et l’organisation politique l’ont fasciné, Daniel Pingeot profite de son temps libre pour publier ses premières piges. C’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers le-gabon.net dès le lancement du site.

0 Comments

Donner son avis