Vers une prochaine inauguration du CHU Jeanne Ebori

Gabon Life

Vers une prochaine inauguration du CHU Jeanne Ebori

Le chantier de l’hôpital Jeanne Ebori est exécuté à plus de 80%. Le constat a été fait par le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui a effectué une visite d’inspection sur le site de l’hôpital (quartier Louis).

 

« Nous allons bientôt inaugurer deux Centres hospitaliers universitaires (CHU) pour améliorer l’offre de soins de santé dans notre pays », a déclaré le président gabonais en marge d’un congrès de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE). Ce parti de la majorité présidentielle tenait son 3ème congrès extraordinaire, et en a profité pour investir Ali Bongo Ondimba comme son candidat à l’élection présidentielle d’août prochain.

 

Le premier CHU qui sera inauguré dans quelques semaines est celui d’Owendo, une commune située dans la banlieue ouest de la capitale gabonaise. Entièrement sorti de terre, ce CHU est déjà en service dans une phase expérimentale. Le second centre médical est quant à lui sur le point d’ouvrir ses portes : l’avancement des travaux de construction est estimé à 80% et la plupart des structures sont déjà sur pied.

 

Le CHU Jeanne Eborie est situé sur le front de mer de Libreville. Il sera tout particulièrement dédié à la prise en charge de la mère et de l’enfant. Il a été bâti à l’endroit où se trouvait l’hôpital de la Fondation Jean Eborie, un ancien hôpital de Libreville, démoli pour cause d’une présence trop importante d’amiante dans les fondations.

 

Ce centre obstétrique, gynécologie et pédiatrie comptera quatre étages et s’étendra sur une surface de 17.500 m², pour bientôt offrir aux Gabonaises et à leurs enfants, des soins de qualité. En complément des prestations hospitalières classiques, l’hôpital disposera de deux unités de soins intensifs, d’urgences et d’une pouponnière de 30 lits.

 

« Tout le monde, et pas seulement les privilégiés, doit avoir accès à une médecine de qualité. Les enfants du Gabon doivent grandir en bonne santé afin de bénéficier de l’égalité des chances », a déclaré le numéro un gabonais après sa visite. Le CHU constitue un pilier du Programme pour l’égalité des chances, la santé est une composante essentielle de la dynamique du changement : « L’amélioration de la qualité des services de santé passe par des infrastructures publiques comme celle-ci, modernes, bien équipées, conçues autour du patient ».

0 Comments

Donner son avis