CIMAF Gabon se dote d’une nouvelle cimenterie à Owendo

Emploi

CIMAF Gabon se dote d’une nouvelle cimenterie à Owendo

Une nouvelle usine de production de ciment, réalisé au Gabon par le groupe marocain Ciment d’Afrique (Cimaf) pour un coût de 23 milliards de FCFA, a été inaugurée jeudi dernier dans la commune d’Owendo, à une vingtaine de km au sud de la capitale Libreville.

 

« COMAF Gabon », une nouvelle cimenterie, construite grâce au concours du groupe marocain CIMAF, a été inaugurée, ce jeudi dans la commune d’Owendo au Gabon, par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. L’usine en construction déjà depuis 3 ans, offre une capacité installée de 500.000 tonnes de ciment par an – potentiellement augmentée à 1 million de tonnes. Elle a généré, dans sa phase de réalisation, environ un millier d’emplois et plus de 200 emplois directs et indirects en phase d’exploitation.

 

« C’est le témoignage exemplaire des liens solidement tissés entre le Maroc et le Gabon, à travers le renforcement de la coopération économique et le développement d’un partenariat gagnant-gagnant », a indiqué le ministre gabonais des Mines et de l’Industrie, Ruffin Moussavou lors de la cérémonie d’inauguration.

 

Pour le Gabon, souligne le ministre, l’usine de Cimaf est un plus pour l’économie nationale qui enregistre là une nouvelle entité devant enrichir le potentiel de son secteur industriel. Le pays entame en effet sa transition pour sortir d’un modèle de rente pétrolière, mis à mal par la crise du prix du baril. Ainsi, les activités de Cimaf Gabon produiront des effets induits, notamment en matière de création d’emplois, de développement de la sous-traitance locale et de transfert des technologies.

 

Ali Bongo Ondimba a officiellement lancé les activités de ce centre de broyage et d’ensachage, destiné à couvrir les besoins en ciment de toute l’étendue du territoire gabonais. Avec l’usine CimGabon, la capacité de production totale de Cimaf au Gabon est portée à plus de 900 000 tonnes, extensible à 1,4 million de tonnes à terme pour un besoin national annuel qui s’élève à 700 000 tonnes.

 

Avec la recapitalisation de CimGabon de 29 milliards de FCFA, les investissements du groupe marocain dans le secteur cimentier au Gabon s’élèvent désormais à plus de 52 milliards de FCFA.

0 Comments

Donner son avis