Pertamina reprend les rênes de Maurel & Prom

Economie

Pertamina reprend les rênes de Maurel & Prom

La compagnie nationale pétrolière indonésienne Pertamina a signé un accord lui permettant d’acquérir 24,53% dans la société pétrolière française de Maurel & Prom. Ce groupe est très implanté au Gabon où une large portion de ses activités est encrée.

 

La compagnie pétrolière nationale de l’Indonésie Pertamina va devenir l’actionnaire numéro un du groupe Maurel & Prom en rachetant près de 25 % de ses parts. Ce rachat est acté pourvu que cette opération soit autorisée par les autorités règlementaires compétentes, et qu’elle obtienne une recommandation favorable du conseil d’administration du groupe pétrolier français. Ce quota était jusque-là jusqu’alors détenu par Pacifico.

 

L’accord entre les deux entreprises prévoit le rachat des actions au prix unitaire de 4,20 euros. Ce montant est assorti d’un complément de 0,5 euro par action, si le prix du Brent dépasse les 65 dollars par baril sur une période de 90 jours calendaires consécutifs. « A l’issue de la réalisation de l’opération et sous réserve d’une recommandation positive du conseil d’administration de Maurel & Prom, Pertamina s’est engagée à déposer, aux mêmes conditions, une offre publique volontaire portant sur l’ensemble des titres de Maurel & Prom », a indiqué l’entreprise indonésienne.

 

La nouvelle n’est pas une réelle surprise. Détenu à 38 % par des actionnaires individuels et à 28 % par des institutionnels à fin janvier, Maurel & Prom n’a jamais fait mystère de sa volonté de participer à une concentration, jugée « inéluctable » dans le secteur pétrolier. Surtout depuis la dégringolade des cours en 2014. Soulignant les difficultés d’un groupe pétrolier de taille moyenne à financer son développement, le patron du groupe français, Jean-François Hénin, estimait ces dernières années que Maurel & Prom devait changer de dimension pour rester compétitif.

 

La production moyenne de Maurel & Prom au Gabon – sa principale zone d’activité – s’est élevée à 17 078 barils par jour (b/j) en 2015 contre 20 014 b/j en 2014. En ce qui concerne Pertamina, présent dans le pétrole et le gaz mais aussi le développement des énergies renouvelables, l’opération participe à la volonté du groupe public de poursuivre son développement sur le continent.

0 Comments

Donner son avis