Maixent Accrombessi hospitalisé ?

Actualités

Maixent Accrombessi hospitalisé ?

Le directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, aurait été hospitalisé d’urgence pour des problèmes de santé non divulgués à la suite d’un épisode d’hypertension artérielle. Il se trouverait depuis jeudi 18 août 2016 à Rabat au Maroc. Cette information, émanant de plusieurs sources, n’a cependant pas été officiellement confirmée.

 

Le fidèle bras droit du président de la République, Maixent Accrombessi, serait hospitalisé depuis jeudi à Rabat (Maroc) après un court séjour à l’hôpital militaire de Libreville. D’après certaines sources proches du dossier, son état de santé serait plutôt critique. S’il n’est toujours pas rendu public, on sait que l’ « homme à la manouvre » a été victime d’un épisode d’hypertension artérielle avec complications neurologiques. Certains parlent même d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

Selon une source du service de réanimation de l’hôpital militaire de Libreville, Maixent Accrombessi serait bien passé par ce service avant son évacuation au Maroc. Pourtant, certains se sont empressés de contredire les rumeurs de maladie. Un conseiller à la présidence a en effet contredit ces faits. « Ce sont des inepties, le DC (directeur de cabinet) est en pleine forme, nous étions même en communication cette nuit » s’est-il exaspéré. « Les gens racontent vraiment ce qu’ils ne maîtrisent pas. » Pas de confirmation officielle pour l’instant, donc.

 

D’origine béninoise, le directeur de Cabinet était au cœur du dispositif de campagne d’Ali Bongo pour la Présidentielle en cours. Il était notamment en charge de l’aspect financier et médiatique de la campagne du président sortant. LA nouvelle inquiéterait en tout cas personnellement le président – également son ami – tant le conseiller en était venu à jouer un rôle clé au sommet de l’exécutif.

 

La potentielle maladie de M Accrombessi ne fera en recherche pas que des malheureux. Son influence jalousée lui a valu d’être la cible d’acerbes critiques dans les rangs de l’opposition comme chez les chefs de file de la société civile.

 

Si son état de santé était confirmé, il se pourrait que le conseiller présidentiel ait été poussé à bout par plusieurs évènements récents. D’une part, les tensions inhérentes à la campagne électorale en cours pourraient l’avoir beaucoup fatigué. D’autre part, son père, Médard, prêtre vaudou célèbre, a été inhumé à Cotonou (Bénin) le 31 mars dernier.

0 Comments

Donner son avis