Rapprochement entre le Gabon en le FMI

Economie

Rapprochement entre le Gabon en le FMI

Le Fonds monétaire international devrait très bientôt renouer ses liens avec le Gabon. Une mission du Fonds a récemment séjourné dans le pays et a conclu de « progrès » et de solide croissance, tout an constatant de l’urgence de voler au secours de l’économie du pays, frappé en plein fouet par la crise des ressources hydrocarbures.

Autrefois en brouille, le Gabon et le Fonds Monétaire International (FMI). Le premier Ministre Franck Emmanuel Issoze Ngondet a reçu le lundi 27 février 2017 une délégation d’experts du Fonds. Ces derniers se sont livés à un diagnostic complet sur le cadre macro- économique et budgétaire, la mission conduite par Alex Segura-Ubiergo, chef de division adjoint au département Afrique du FMI, a estimé que les perspectives de croissance de l’économie étaient « solides et robustes ».

Le gouvernement du pays, frappé par la crise depuis 2015, a multiplié en 2015, les mesures de réduction de ses dépenses. « Les intentions du gouvernement qui veut réduire les dépenses non prioritaires, augmenter les allocations à destination de programmes sociaux et mobiliser de nouvelles sources de revenus, semblent appropriées. Mais des mesures et des objectifs précis doivent encore être formulés », a fait savoir Alex Segura-Ubiergo.

Le FMI se propose d’accompagner le gouvernement afin de dépasser le contexte économique difficile, marqué par la chute des cours mondiaux du pétrole. Pour ce faire, d’après les experts internationaux, il convient de « redoubler d’effort pour la maîtrise de la masse salariale, afin de favoriser un meilleur équilibre socio- économique ». En contrepartie, l’institution fnancière promet un nouveau programme de crédits au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) dans les plus brefs délais. Ce type d’aide intervient lorsqu’un pays se heurte à de graves problèmes de balance des paiements à moyen terme.

« De retour à Washington, l’équipe va maintenir le contact avec les autorités, en vue de s’entendre sur une série de mesures qui pourraient former la base d’un accord. Si les détails spécifiques de ce programme font toujours l’objet de discussions, le gouvernement et l’équipe ont convenu qu’il était important d’agir rapidement », a indiqué le responsable du FMI. Ce soutien annoncé au Gabon devrait signer également le retour du Fmi au chevet de la Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cemac).

0 Comments

Donner son avis