Le Gabon se joint aux doléances contre le Qatar

Politique

Le Gabon se joint aux doléances contre le Qatar

Abou Dhabi, Riyad et leurs alliés ont décidé de rompre tout lien diplomatique avec le Qatar, qu’ils accusent de soutenir le terrorisme. Cette initiative de boycott a obtenu le soutien de plusieurs pays africains, dont le Gabon.  

 

L’Arabie saoudite a entraîné avec elle, les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Égypte, le Yémen, les Maldives et désormais le Gabon dans une condamnation ferme des agissements qataris – à savoir une « complaisance à l’égard de l’Iran et des mouvements islamistes, les deux principales sources de déstabilisation dans la région. »

 

Le ministère gabonais des Affaires étrangères, de la francophonie et de l’intégration régionale a en effet condamné les agissements du Qatar en faveur du terrorisme dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi. Le Gabon, également membre de l’Opep, n’a pour l’instant pas accompagné ce rappel à l’ordre de mesures de rétorsion – contrairement aux autres pays mobilisés.

 

« Le Gabon (…) condamne les agissements récurrents du Qatar en faveur du terrorisme », souligne le communiqué. Libreville se dit « préoccupé par le soutien constant du Qatar aux groupes terroristes », invite les autorités qataries « à tout mettre en œuvre pour se conformer aux obligations internationales dans l’intérêt sécuritaire de la région ».

 

« Réaffirmant l’engagement du Gabon à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, soulignant la nécessité de promouvoir et de préserver la paix et la sécurité dans le monde en général, et dans la région du Golfe en particulier », poursuit le ministère.

 

« Soulignant la nécessité de promouvoir et de préserver la paix et la sécurité dans le monde en général, et dans la région du Golfe en particulier, le Gabon déplore le non-respect par le Qatar des engagements et accords internationaux en matière de lutte antiterroriste. » Si le Gabon n’a pas été jusqu’à rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, il se joint à la liste des mécontents.

0 Comments

Donner son avis