Ali Bongo lance les travaux de construction de trois centres de formation professionnelle à Nkok

Emploi

Ali Bongo lance les travaux de construction de trois centres de formation professionnelle à Nkok

Le président de la République a lancé la construction de trois nouvelles écoles de métiers dans la Zone économique privilégiée de Nkok. Elles devraient renforcer la compétitivité des gabonais, et permettre un plus large traitement des ressources du pays sur son territoire.

 

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, s’est rendu lundi à Nkok, sur le site de la Zone économique à régime privilégié (Zerp). Il y est venu afin de poser la première pierre sur laquelle se bâtiront trois bâtiments destinés à devenir des centres de formation et de perfectionnement professionnel ultramodernes. La construction de ces trois écoles de métiers va permettre de semer les espoirs pour l’avenir et le développement du Gabon. Lors de la cérémonie, le chef d’Etat s’est fendu de quelques mots à ce propos :

 

« Aujourd’hui ce qui est très important, c’est d’avoir la ressource humaine qui puisse faire en sorte que nous puissions répondre à la compétitivité (…). Avec ce centre de formation, nous allons répondre aux différentes sollicitudes que nous avons pour avoir une main d’œuvre qualifiée qui va nous aider à accélérer le programme de transformation des matières premières et donc la diversification de notre économie pour amener des produits qui sont beaucoup plus compétitifs sur le marché. »

 

Ce chantier est le fruit d’un contrat d’entente signé lors de la 2e édition du New-York forum Africa, en 2013, entre le Gabon, à travers le ministère de l’Education nationale, et Avic international holding corporation, une entreprise chinoise. Elle enfonce le clou de la coopération sino-gabonaise, une des politiques de diversification des investisseurs défendue par la présidence. Ce projet dont les travaux sont estimés à trois ans, est estimé à plus de 71 milliards de francs CFA. Il sera financé à hauteur de 85% par la banque chinoise Exim Bank et 15% par le Gabon – soit près de 11 milliards de francs CFA.

 

Les trois centres proposeront plusieurs pôles, dans des secteurs d’enseignements allant de l’ingénierie à la maintenance automobile, en passant par la maintenance d’ordinateurs, la menuiserie, le génie électrique, la maintenance aéronautique, l’électronique, la conduite des machines agricoles et des travaux publics… Les formations proposées tiendront compte de la spécificité économique de chaque région conformément au renforcement du capital humain du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE).

0 Comments

Donner son avis