Le Gabon inaugure le nouveau port international d’Owendo

Economie

Le Gabon inaugure le nouveau port international d’Owendo

Après moult péripéties, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a inauguré samedi soir le New Owendo international port (NOIP) situé à Owendo, une ville de la périphérie de Libreville.

 

Le nouveau port d’Owendo, dans la périphérie de Libreville, a été inauguré samedi 14 octobre par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Ce chantier réalisé « en un temps record » pour la somme de 180 milliards de FCFA (soit environ 300 millions de dollars) déboursés par le groupe Olam. Il est en effet le fruit d’un partenariat public-privé entre le Gabon et le groupe agro-industriel singapourien, partenaire privilégié de l’état. En outre, c’est l’industriel français Bolloré qui a obtenu la gestion du nouveau port.

 

Le quai d’accostage atteint 690 mètres (contre 475m pour le port initial) permettant d’accueillir plusieurs navires et gonflant sa capacité à 150.000 conteneurs et 3 millions de tonnes par an. Pour le Président dans son discours d’inauguration, il s’agit d’une « porte d’entrée et de sortie en Afrique centrale ». Elle vise à désengorger l’économie gabonaise, accélérer les échanges – aussi bien à l’import qu’à l’export – en apportant des nouveaux outils plus efficaces.

 

Le port sera davantage lié aux produits liés au marché gabonais qu’aux flux internationaux. A ce titre, il servira de base d’exportation aux produits en provenance de la zone économique de Nkok – dont 90 % du bois transformé au Gabon. Ce port devrait renforcer la stratégie d’exportation mise en place au Gabon. Le site accueille déjà en effet 45 entreprises de transformation, et 32 autres sont en cours d’installation.

 

En soumettant le secteur à la concurrence, le nouveau port doit permettre de « lutter contre la vie chère » ef daisant baisser les coûts de prestations de la Société des terminaux de conteneurs du Gabon, affirme Igor Simard, conseiller en Communication du président Ali Bongo. Et de fait, « le coût des activités sur Owendo a déjà diminué de 40 % depuis son démarrage en juillet, c’est donc un gain net pour l’économie du pays » d’après Gagan Gupta, président d’Olam Gabon.

 

Le projet a connu des complications, alors que Bolloré Africa Logistics, qui disposait d’une  concession de gestion et d’exploitation exclusive du port d’Owendo, reprochait à l’Etat gabonais d’avoir signé une autre convention avec la Gabon Special Economic Zone. La présence fort remarquée de Cyrille Bolloré, patron de la filiale Bolloré Transport & Logistics, à cette cérémonie d’inauguration témoigne d’un règlement à l’amiable du conflit.

0 Comments

Donner son avis