Cemac : le Gabon met en place la libre circulation pour les ressortissants de la communauté

Gabon Life

Cemac : le Gabon met en place la libre circulation pour les ressortissants de la communauté

Après le Tchad et la RCA, le Gabon supprime à son tour les visas dans le cadre de la libre circulation dans la Cemac.

 

Dans une circulaire datée du 19 octobre 2017, le gouvernement a officialisé son engagement de mettre en place la libre circulation pour les ressortissants de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) conformément à l’Acte additionnel de la Cemac « du 25 juin 2013 portant suppression du visa pour tout ressortissant de la Cemac circulant dans l’espace communautaire ».

 

Ceux qui, parmi ces derniers, voudraient se rendre au Gabon pour un séjour n’excédant pas trois mois n’auront désormais plus besoin de visas. Tout citoyen de la Cemac, détenteur d’un passeport d’une validité d’au moins trois mois, peut en effet librement entrer et circuler sur le territoire gabonais.

 

La décision applicable dès ce vendredi a été rendue public dans un communiqué signé conjointement par le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, et son collègue de la Défense, Etienne Massard Makaga. Le Gabon devient ainsi le 5ème pays à officialiser la libre circulation dans la zone Cemac (elle est déjà effective au Congo, au Cameroun, au Tchad et en République centrafricaine).

 

Toutefois, la circulaire précise que « les autorités gabonaises se réservent le droit de refuser l’entrée aux personnes n’ayant pas respecté le délai de séjour lors de leurs précédents voyages, et aux personnes considérées comme pouvant porter atteinte à l’ordre public, à la sécurité nationale et la santé publique ».

 

Cette mesure a été élargie à un ensemble de « pays amis » du Gabon afin de faciliter les échanges, renforcer son attractivité et d’attirer davantage d’investissements directs étrangers. « Le gouvernement informe le public de ce qu’un régime spécial dérogatoire est accordé aux ressortissants des pays du G20 et à ceux du Conseil de coopération du Golfe (CCG) désireux de se rendre au Gabon, terre d’accueil et d’investissement » poursuit le communiqué.

 

La décision du Gabon laisse la Guinée équatoriale seule à imposer un visa aux ressortissants de la CEMAC. Afin de contraindre ce pays à accepter de mettre en œuvre cette libre circulation, a commission de la Cemac projetait d’ailleurs des sanctions.

0 Comments

Donner son avis