Le vice-président du sénat inquiété par la justice

Actualités

Le vice-président du sénat inquiété par la justice

Jean-Christophe Owono Nguema, le vice-président du Sénat qui était convoqué par la gendarmerie ce lundi. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos qui pourraient constituer une « incitation à la révolte ».

 

Le sixième vice-président du Sénat, Jean Christophe Owono Nguéma « a été convoqué » ce lundi pour avoir critiqué le président Ali Bongo Ondimba, d’après le procureur de la République, Steeve Ndong Essame. Ses propos sur le président Ali Bongo « pourraient constituer un délit flagrant (…) une incitation à la révolte »

 

Nguema avait appelé à « contrer sur le terrain » le chef de l’Etat et avait dénoncé la « monarchisation » du pays. Ces vives critiques visaient tout particulièrement le projet de révision de la Constitution proposé fin septembre en Conseil des ministres, qui vise à modifier une quarantaine d’articles sur les 119 qui constituent le corpus fondamental national.

 

La proposition d’amendement vise notamment « la détermination des rapports entre le président et le gouvernement en cas de cohabitation », « le renforcement des pouvoirs de contrôle du Parlement » ou encore la création d’une « Cour de justice de la République » pour juger les hauts responsables de l’Etat.

 

Le Sénateur proche du parti Union Nationale ne s’est pas présenté ce lundi à la section anticriminalité de la Direction générale des recherches, arguant de son immunité parlementaire. En réaction à ce refus, le procureur a avancé qu’un « flagrant délit » permet une levée de l’immunité parlementaire au titre de l’article 38 de la Constitution (Loi N°1/94 du 18 mars 1994).

 

Réagissant à cette affaire, le Front uni de l’opposition, présidé par l’ancien premier ministre Jean Eyeghe Ndong, a avancé que les déclarations contentieuses avaient été tenues « le 19 octobre 2017 » et a ce titre ne peuvent « l’objet d’une convocation le 30 octobre 2017 soit 11 jours après les faits s’ils sont constitués ».

0 Comments

Donner son avis