Gabon : les moyens de la relance

Economie

Gabon : les moyens de la relance

Mis à mal par la chute des prix du baril, le Gabon met en place de nouvelles stratégies afin d’assurer la diversification de son économie.

 

La volonté de réforme structurelle au Gabon n’est pas neuve. Dès 2012, le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), pointait du doigt les faiblesses d’une économie trop largement basée sur la rente hydrocarbure. Si les secteurs à développer (tourisme, numérique, manganèse, or et fer, bois rares, agriculture …) avaient été identifiés, la réforme a été prise de court par la chute subite des prix du pétrole. Dans son nouveau plan d’opération, le Plan de relance de l’économie 2017-2019 (PRE), le gouvernement a tracé la voie à suivre afin de relancer la transition gabonaise dans le nouveau contexte de vaches maigres.

 

Dans ce contexte, un vent de réforme souffle sur la Gabon Oil Company – la société publique de gestion des ressources pétrolières nationales. S’inspirant des grands groupes japonais d’après-guerre, Arnaud Calixte Engandji-Alandji, nouvel administrateur-directeur général de la compagnie, veut aussi faire de GOC l’un des principaux outils de la diversification économique du Gabon. Pour lui, l’argent de l’or noir doit « alimenter la croissance des autres secteurs [porteurs]. » Aussi, ce dernier a tourné son attention cers vers l’immobilier, l’agriculture et surtout les énergies renouvelables pour les développements à venir du groupe.

 

En outre, le pays a décidé de davantage miser sur abrite ses gisements de manganèse. Il est déjà le deuxième producteur africain dans ce secteur, et espère bien augmenter ses capacités. Jusqu’en 2010, seule la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale du français Eramet, opérait dans ce secteur, mais le gouvernement a décidé d’ouvrir le marché afin d’augmenter sa production. Ainsi, la filiale du groupe indien Coalsale, Nouvelle Gabon Mining (NGM) – codétenue à hauteur de 10 % par l’état – a démarré la production du gisement de Biniomi en 2016. Cette nouvelle entrée s’est accompagnée de l’ouverture d’une usine d’enrichissement de minerai l’année suivante.

0 Comments

Donner son avis