Congrès du PDG : le parti résidentiel rebat les cartes

Gabon Life

Congrès du PDG : le parti résidentiel rebat les cartes

Le onzième congrès ordinaire du PDG, tenu du 8 au 10 décembre dernier au stade d’Angondjé, a été marqué par ‘arrivée tonitruante de la jeune génération dans les instructions du parti.

 

Les militants du Parti démocratique gabonais (PDG) étaient réunis en congrès ordinaire de trois jours au stade de l’amitié d’Angondjé. Le thème du onzième congrès ordinaire du Parti Démocratique Gabonais – PDG – annonçait le couleur : « Régénération et revitalisation ». Ce rendez-vous annuel a été l’occasion de laver à grande eau le directoire de la formation politique. Le Président de la république, Ali Bono Ondimba, amené ne véritable petite révolution interne, avec le départ de nombreux vétérans, pour faire la place belle à la nouvelle génération.

 

Le cabinet politique du président du parti, sera désormais dirigé par l’actuel directeur de cabinet civil du président de la République, Brice Laccruche Alihanga. Il remplace professeur Léon Nzouba. Le secrétariat exécutif a lui aussi été renouvelé presque totalement – seul Jean Marie Koumba y conserve sa place. Et l’union des jeunes du parti démocratique gabonais a été confiée à Marius Assoumou en remplacement du contesté Vivien Péa.

 

Eric Dodo-Bouguendza , professeur de linguistique à l’Université Omar-Bongo, a sans surprise été nommé Secrétaire Général à la suite de la démission de Faustin Boukoubi – et son intérim au pied levé. Ce grand rebattage de carte avait été ouvertement appelé de ses vœux par le Président : « Nous devons nous renouveler, y compris dans nos effectifs. Ouvrir les bras à la société civile, aux jeunes, aux femmes. C’est une question de représentativité. Le parti démocratique gabonais doit être à l’image de la société gabonaise. En phase et non en décalage. »

 

« En clair, plus de démocratie est nécessaire à tous les niveaux. Plus de décentralisation aussi, préconise Ali Bongo. C’est une réforme interne, certes, qui concerne la vie du parti. Mais c’est un passage obligé, la condition sine qua none qui doit nous permettre de mieux nous tourner vers la société, dont il nous faut épouser les préoccupations légitimes. »

 

Le nouvel organigramme du PDG :

 

SG : Eric Dodo Bounguendza

SGA1 : Cyriaque Nvourandjami

SGA2 : Jean-Marie Koumba Souvi

SGA 3 : Eloi Nzondo

SGA4 (UFPDG) : Chantal Mebaley

SGA5 (UJPDG) : Marius Assoumou

Secrétaire national 1 : Augustin Ondo Mba

SN2 : Gisèle Litouba

SN 3 : Emmanuel Biye

SN4 : Henry Michel Nze

SN5 : Georges Hubert Itoumba

SN6 : Dina Coly Koussou

SN7 : Pierre Manza

SN 8 : Huguette Ndong Bie

SN 9 : Philippe Nze

SN10 : Flore Ondo Edou

Commissaire aux comptes 1 : Pauline Mombo

Commissaire aux comptes 2 : Brice Laccruche Alihanga

Directeur du centre d’études politiques : Richard Ekazama

Président du conseil consultatif des sages : Faustin Boukoubi

0 Comments

Donner son avis