Le Gabon est désormais officiellement « libre de polio »

Gabon Life

Le Gabon est désormais officiellement « libre de polio »

Les politiques mises en place par le gouvernement gabonais ont porté leurs fruits : l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré le Gabon « pays libre de poliomyélite » après plusieurs années d’efforts.

 

En ce mois de décembre et à l’approche des fêtes, la ministre d’Etat en charge de la Santé, Denise Mekam’ne, a annoncé que le Gabon était désormais un pays certifié libre de poliomyélite. Cette certification a été actée le 14 décembre dernier, à Yaoundé au Cameroun où se tenait la Commission régionale pour la certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA). Au côté du représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Boureima Samba, la ministre de la Santé a annoncé la bonne nouvelle. De fait le dernier cas de poliomyélite au Gabon, remonte en 2011, depuis lors, le pays n’a plus connu des cas.

 

Cette éradication de la paralysie spinale infantile est le fruit d’une grande discipline : surveillance, campagnes de vaccination et maintien de la prévention, le gouvernement a été très investi dans cette lutte. « Le Gabon a souscrit depuis quelques années à l’initiative de l’éradication de la polio. Ceci s’est traduit par une série d’activités conduites dans différents axes stratégiques de la lutte contre cette maladie, avec une action forte autour de la surveillance épidémiologique, des campagnes de vaccination de masse et une pratique régulière de la vaccination de routine », a expliqué la Ministre.

 

Si elle était souriante, Denise Mekam’ne Edzidzie a évité tout triomphalisme : « il s’agit maintenant pour notre pays de consolider cet acquis et de ne pas relâcher les efforts entrepris. Sans triomphalisme, ni autosatisfaction, il importe de rappeler l’intérêt que nous avons à pérenniser notre engagement commun, et à lutter résolument contre les maladies encore endémiques au Gabon. Cette responsabilité est aussi celle des familles qui doivent continuer de faire vacciner les enfants et éviter une résurgence de cette maladie. »

 

La lutte contre la maladie progresse dans le monde : de centaines de milliers de cas de polio dans les années 1980, nous sommes passés à 37 nouveaux malades en 2016, selon l’OMS. Il n’existe pas de traitement curatif. Seul le vaccin permet d’éviter cette maladie qui touche principalement des enfants de moins de cinq ans. « En matière de santé publique, c’est quelque chose d’extrêmement louable, a précisé le Dr Hama Sambo. Mais en même temps, a-t-il repris, il faut continuer la vaccination parce que ça peut venir, on peut importer. Nous avons encore dans le monde trois pays endémiques : l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria ».

0 Comments

Donner son avis