Fin de la grève des magistrats après le départ de Francis Nkea Ndzigue

Actualités

Fin de la grève des magistrats après le départ de Francis Nkea Ndzigue

L’ex-ministre de la Justice, Francis Nkéa Ndzigue a été muté à l’Habitat de l’Urbanisme et du Cadre de vie à la suite de la fronde des magistrats.

 

Le remaniement gouvernemental annoncé mardi par le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet a mis un terme à crise entre Francis Nkéa Ndzigue et les magistrats réunis au sein du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag). Le ministre de la justice faisait en effet l’objet d’attaques la profession, qui avait lancé une grève illimitée pour demander son départ. Il a finalement quitté son poste après deux mois de bras de fer pour prendre le ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et du Cadre de vie.

 

La polémique a commencé le 7 décembre dernier, lorsque le ministre dénoncé « la corruption des magistrats, un fléau social auquel les Gabonais sont quotidiennement confrontés », assurant qu’il n’était « pas rare de voir les Gabonais payer de fortes sommes à un juge pour obtenir des décisions de justice en leur faveur ». Il n’en avait pas fallu plus pour mettre le feu aux poudres.

 

Le Syndicat des magistrats gabonais dénonçait « les immixtions intempestives du pouvoir exécutif dans le pouvoir judiciaire ». Aussi, ces membres estimaient qu’« il était devenu impossible pour (eux) de travailleur avec une personne qui remet en cause (leur) intégrité ». Sa réassignation aura donc finalement calmé le jeu. « Nous espérions des excuses publiques mais nous sommes satisfaits de ce changement au ministère », explique Germain Nguema Ella, président du Synamag.

0 Comments

Donner son avis