Des lieutenants de Jean Ping dialoguent avec le gouvernement à l’approche des législatives

Politique

Des lieutenants de Jean Ping dialoguent avec le gouvernement à l’approche des législatives

Après une rupture affichée au lendemain de la présidentielle de 2016, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha a pour la première fois reçue des proches de Jean Ping.

 

Serait-ce la fin de plus d’un an de bras de fer entre deux ténors de la politique gabonaise ? Le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a reçu à son cabinet de travail au Delta Postal à Angonjè au nord de Libreville, plusieurs représentants de la coalition de l’opposition pour une nouvelle république (CNR), regroupée autour de Jean Ping. Ces derniers ont discuté des préparatifs pour les élections législatives à venir.

 

Jean Ping contestait encore récemment les résultats de la présidentielle d’août 2016, qui avait mené à la réélection d’Ali Bongo Ondimba pour un second mandat. Les choses ont dégénéré depuis le scrutin : arrestations de militants, attaque du siège de Jean Ping, manifestations réprimées dans la violence… Dernier trouble en date : alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Paris pour une énième tournée international, début janvier, le chef de file de l’opposition a été interdit de sortir du territoire national.

 

Cette accalmie intervient peu avant la tenue des élections législatives. Initialement prévues en fin décembre 2016, elles ont été reportées à plusieurs reprises. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze avait récemment indiqué que les élections pourront se tenir le 28 avril 2018.

 

A la sortie de la réunion, Zacharie Myboto affirme que son parti n’a pas encore décidé s’il participerait ou non aux élections législatives : « Si nous sommes là, c’est parce que nous savons qu’il s’agit d’une élection importante». Idem pour Michel Menga, secrétaire général du Rassemblement héritage et modernité.

 

Les partis de l’opposition gabonaise rassemblés autour de Jean Ping sont divisés entre la participation ou pas à ce scrutin. Une déclaration officielle de Jean Ping à ce propos est attendue incessamment.

0 Comments

Donner son avis