Nette progression de la production de manganèse

Economie

Nette progression de la production de manganèse

Le Gabon a produit 1,109 million de tonnes de manganèse au cours du premier trimestre, d’après la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale. Cela représente une hausse de 27,2% par rapport à l’année précédente. Si ce signal est positif, le volume exporté sur cette période a stagné.

 

La Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF) a de bonne nouvelles pour la filière manganèse : le Gabon a produit 1,109 million de tonnes de manganèse au cours du premier trimestre de cette année. Cela représente une hausse de 27,2% par rapport à l’an dernier. Pour rappel, ce minéral est utilisé dans l’agro-alimentaire, mais surtout dans l’industrie lourde : Combiné au fer, il donne un acier plus résistant. Mais le manganèse sert également à fabriquer des alliages et des produits de toutes sortes : piles, engrais, pesticides…

 

Les exportations de manganèse se sont cependant limitées à 939 812 tonnes en 2018 contre 1,12 million de tonnes en 2017 – soit une baisse de 16,19%. Cela n’a pas empêché le chiffre d’affaires du secteur de progresser légèrement (4%) passant de 144 697 millions de francs CFA au 1er trimestre 2017 à 150 076 millions de francs CFA en 2018. Cela est dû à l’envolée des prix à l’automne dernier en a fait un minéral (+29%) particulièrement porteur pour l’économie national (les cours mondiaux de manganèse qui ont atteint 7,4 USD / dmtu* en moyenne trimestrielle).

 

Si la demande en minerai de manganèse est restée globalement élevée, la Chine a toutefois levé le pied dans ses importations, en raison de complications écologiques. Dans le même temps, les ventes ont baissé de 11,7%. Cette contreperformance est en lien avec la fin de l’écoulement des stocks constitués à Ndjolé et le déraillement d’un train minéralier en février qui a pesé sur le volume de minerai transporté par rail.

 

Le Gabon est le deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur (de 45 à 50%), derrière l’Afrique du Sud. Cette hausse de production le rapproche de la première place du podium. Selon les derniers pronostics, son niveau qui devrait atteindre les 5,7 millions de tonnes dans quelques années grâce à l’arrivée dans le pays d’un second producteur de manganèse basé à Franceville.

 

« La production de manganèse gabonais est sur une pente ascendante. En 2016, elle était d’environ 3,5 millions de tonnes. En 2017, les volumes produits se sont situés autour de 5 millions. Avec l’entrée en production du manganèse d’Okondja, qui devrait apporter environ 250 000 tonnes en 2018, à l’horizon 2019, le Gabon pourrait déclasser l’Afrique du Sud et ravir la première place », notait à ce propos le ministre gabonais des Mines, Christian Magnagna, en janvier dernier.

0 Comments

Donner son avis