Santé du président Bongo : les fake news dans le collimateur

Actualités, Politique

Santé du président Bongo : les fake news dans le collimateur

Le voyage du président Ali Bongo Ondimba en Arabie Saoudite n’aura pas suivi le cours prévu. Arrivé le 24 octobre pour assister à la Conférence sur les investissements dès le lendemain, le président gabonais a été pris d’un malaise qui l’a obligé à séjourner dans un établissement hospitalier saoudien. Un ennui de santé qui a débouché sur des nouvelles toujours plus inquiétantes et… fausses.

 

La santé des chefs d’Etat est un sujet qui a toujours été sensible. Cela est d’autant plus vrai à l’heure des fake news. Des informations mensongères qui ont envoyé à plusieurs reprises le président gabonais dans la tombe alors que son état de santé réel était bien plus rassurant. Hospitalisé le 25 octobre suite à une « fatigue sévère », Ali Bongo Ondimba et ses équipes n’ont pas souhaité communiquer d’emblée sur un épisode malheureux qui n’a pourtant aucune conséquence au niveau de l’Etat. Un président obligé de diminuer le rythme quelques jours n’entraîne pas un arrêt du pays. Une réalité qui a échappé à certains médias prompts à narrer le pire pour faire le buzz.

 

Ainsi, une journaliste du très sérieux Washington Post a tweeté le 25 octobre que le président Bongo était décédé. Une nouvelle fausse qui a aussi été annoncée par le média camerounais Vision IV. L’ambassade camerounaise au Gabon a tenu à se désolidariser de ce média et a qualifié l’annonce d’ « infondée et de démentielle ». Face à la multiplication de fake news, la présidence gabonaise a finalement décidé de prendre la parole. Le 28 octobre, Ike Ngouoni, porte-parole de la présidence a confirmé que « Son Excellence le président de la République Ali Bongo Ondimba a eu un malaise lors de son séjour à Riyad » et qu’il « va mieux et se repose en ce moment-même à l’hôpital ».

 

Les officiels gabonais se montrent rassurants et la santé du chef de l’Etat n’inquiète pas outre mesure, car l’emploi du temps de ces prochains jours n’a pas été modifié selon une information rapportée par Jeune Afrique. Le président Bongo sera notamment en France pour les commémorations du 11 novembre. Une venue utile pour rassurer complètement son monde et retrouver un monde diplomatique auquel il n’a pas pu goûter lors de son voyage mouvementé en Arabie Saoudite.

0 Comments

Donner son avis