Convalescence au Maroc pour Ali Bongo

Actualités, Politique

Convalescence au Maroc pour Ali Bongo

Le chef d’Etat gabonais est arrivé hier à Rabat afin d’y poursuivre sa convalescence. Ali Bongo était jusque-là hospitalisé en Arabie Saoudite où il s’était rendu avec une délégation officielle afin de participer à un forum économique. Mais à peine arrivé à Ryad, un « malaise » l’a obligé à prendre du repos. Il s’avère que ce malaise serait bien plus sérieux qu’imaginé puisque le président Bongo aurait été victime d’un AVC. Une information jamais confirmée de source officielle, mais qui expliquerait cette longue indisponibilité et cette convalescence au Maroc.

 

Dans un message posté sur le réseau social Facebook, la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba a tenu « avant toute chose à exprimer » sa « profonde gratitude à l’endroit des autorités saoudiennes et du corps médical ». Son mari était alors sur le point de quitter l’Arabie Saoudite après une hospitalisation entamée le 24 octobre dernier. Mais ce départ ne signifie pas la fin d’un chapitre difficile pour le président gabonais. Il n’est pas encore question de rentrer au pays et de réinvestir son bureau présidentiel. Sylvia Bongo a annoncé que  « poursuivre sa convalescence, le président, en concertation avec sa famille proche, a fait le choix d’accepter la proposition d’accueil de son frère, Sa Majesté le roi du Maroc Mohammed VI. Nous lui en sommes extrêmement reconnaissants ».

 

Le roi du Maroc et le président Bongo se connaissent depuis leur enfance et ont noué des liens qui dépassent la seule politique. Le choix du Maroc s’explique aussi par le fait que le président sera plus près physiquement du Gabon. Il compte « mettre à profit cette brève période de convalescence pour recouvrer ses pleines capacités physiques, ainsi que pour travailler sur les dossiers les plus prioritaires » selon le message posté sur Facebook par son épouse. Des propos rassurants, mais qui signifient en filigrane que l’état de santé d’Ali Bongo était plus sérieux que ne l’a laissé entendre la présidence dans les jours qui ont suivi son hospitalisation.

 

Aucune image du président n’a filtré depuis le 24 octobre dernier. Son départ de Ryad et son arrivée à Rabat n’ont pas fait exception à cette règle qui a largement alimenté les rumeurs les plus sombres. La convalescence d’Ali Bongo au Maroc devrait durer de quelques jours à plusieurs semaines.

0 Comments

Donner son avis