Vœux du 31 décembre : première allocution du président Bongo

Actualités

Vœux du 31 décembre : première allocution du président Bongo

Les traditionnels vœux du 31 décembre ont été l’occasion pour le président Ali Bongo Ondimba de procéder à son premier discours depuis son accident vasculaire cérébrale le 24 octobre à Riyad. Une allocution attendue longue de moins de trois minutes dans laquelle le président gabonais est apparu fatigué, mais en pleine possession de ses moyens intellectuels. Le chef de l’Etat a tenu à rassurer ses compatriotes et a promis de rentrer bientôt au Gabon.

 

Le passage à la nouvelle année a donc permis aux Gabonais de renouer un lien direct avec leur président. Au soir du 31 janvier, Ali Bongo Ondimba est apparu sur les écrans de télévision pour souhaiter une heureuse année à tous. « Santé, bonheur et prospérité » ont été les premiers vœux délivrés. Le président s’est ensuite félicité des « mesures fortes mises en place pour retrouver l’équilibre budgétaire ». Sans transition, Ali Bongo a rappelé l’unité et l’indivisibilité de la nation gabonaise. Un pays et des citoyens qui « seront toujours au cœur des préoccupations » présidentielles.

 

C’est ainsi qu’a été introduit le sujet attendu de tous : l’état de santé d’Ali Bongo. Un sujet qu’il était impossible de ne pas évoquer et qui a été traité « en quelques mots » choisis avec soin pour rappeler les « nombreuses discussions » autour de la « période difficile » traversée par le président. Une « épreuve surmontée grâce à Dieu », à « la famille » d’Ali Bongo et « aux nombreux témoignages de soutien » des Gabonais. Le président appelle ces derniers à faire le constat qu’il va « bien » et annonce même son retour au Gabon « très vite » sans toutefois donner de date précise.

 

Ali Bongo est actuellement au Maroc où il se rétablit de son AVC. D’après les images, il semble effectivement en bonne forme après un tel problème de santé. Le discours est fluide, les idées claires, mais le chef de l’Etat reste marqué physiquement. Il a visiblement maigri et souffre d’un strabisme inhabituel. Le message est dans son ensemble rassurant et le retour à Libreville devrait finir de convaincre ceux qui ne croiraient toujours pas à son rétablissement.

0 Comments

Donner son avis