Ali Bongo de retour à Libreville pour la prestation de serment du gouvernement

Politique

Ali Bongo de retour à Libreville pour la prestation de serment du gouvernement

Après plus de deux mois passés loin du Gabon, le président Ali Bongo a retrouvé Libreville et le palais présidentiel à l’occasion de la prestation de serment du gouvernement. Victime d’un AVC le 24 octobre alors qu’il était en Arabie Saoudite, le chef de l’Etat a été hospitalisé à Riyad avant d’entamer sa convalescence au Maroc. Un pays qu’il s’apprête à retrouver pour reprendre des forces après une cérémonie officielle qui s’est bien déroulée dans un contexte de post-putsch raté.

 

« Il n’y a pas de vacance du pouvoir ». Cette phrase répétée depuis de longues semaines dans les allées de la présidence et des ministères a pu se vérifier très concrètement en ce 15 janvier. En effet, le président Ali Bongo Ondimba a effectué sa première sortie publique depuis son AVC qui l’a obligé à une hospitalisation d’urgence en Arabie Saoudite où il se trouvait pour participer à un forum économique. A partir du 24 octobre, aucune image du président n’a filtré et ce n’est que le 31 décembre dernier que les Gabonais ont pu voir et écouter le chef de l’Etat qui a enregistré des vœux plutôt courts.

 

Ce n’est donc que quinze jours plus tard que le président est revenu à Libreville pour y présider la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement. Une prestation qui ne peut avoir lieu qu’en présence du chef de l’Etat selon l’article 15 de la Constitution. Le nouveau Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, a lu le serment avant de jurer. Les ministres n’ont pas eu besoin de lire la formule et ont juré un à un. Ainsi, la cérémonie a duré un peu moins d’une heure. La presse officielle était aux premières loges tandis que les autres médias ont dû attendre au rez-de-chaussée du palais présidentiel.

 

Quelques uns des ministres dont le Premier d’entre eux se sont ensuite laissés à des réflexions auprès des journalistes. Celui de l’AFP a recueilli les propos de la porte-parole du gouvernement, Nanette Longa-Makinda, qui n’a pas caché sont émotion de « revoir » le président Bongo. « Il lui faudra certainement quelques mois pour recouvrer la plénitude de ses aptitudes physiques, c’est sûr » a-t-elle ajouté. Une convalescence encore nécessaire, mais la « présence personnelle du président de la République (…) est un cinglant démenti de toutes les rumeurs qui ont circulé » a notamment déclaré Julien Nkoghe Bekalé. Une réponse aux rumeurs les plus sombres, aux attaques de l’opposition et aux commentaires des putschistes du 7 janvier. Le pouvoir est en place et le Gabon souhaite aller de l’avant. Le président Bongo, lui, devrait retourner très prochainement au Maroc pour y poursuivre sa studieuse convalescence.

0 Comments

Donner son avis