La Cour constitutionnelle voyage par la Poste

Gabon Life

La Cour constitutionnelle voyage par la Poste

Une nouvelle série de timbres vient d’être émise par la Poste. La Cour constitutionnelle est à l’honneur avec des timbres représentant son siège ou encore sa présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo. Une figure de plus en plus présente dans l’actualité en raison de l’AVC du président Bongo et des questions constitutionnelles qui n’ont pas manqué d’émerger. Cette série de timbres vise à mettre en valeur une institution garante du bon fonctionnement démocratique. Un message qui tombe à pic après la tentative de putsch du 7 janvier.

 

La Cour constitutionnelle gabonaise n’en finit plus de faire l’actualité. Mise en lumière en raison de l’absence du président Ali Bongo Ondimba, la Cour constitutionnelle montre sa solidité et son intérêt alors qu’une petite tempête politique souffle. Les rumeurs sur la capacité du président à diriger le pays, la « vacance du pouvoir » dénoncée par l’opposition et même le coup d’Etat raté du 7 janvier 2019 ont propulsé la Cour constitutionnelle et sa présidente au cœur d’une machinerie dont elle était déjà un élément plutôt discret, mais essentiel.

 

La discrétion n’est plus de mise avec la mise en circulation de timbres à l’effigie des membres de la Cour. De nouvelles séries viennent régulièrement donner un coup de jeune aux timbres postaux et le choix de la Cour constitutionnelle est une première. Les timbres coûtent entre 350 et 700 FCFA. En tant que présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo a le droit à son timbre. Cette juriste au caractère bien trempé préside d’ailleurs la Cour constitutionnelle depuis sa création en 1991. Elle a également participé à la rédaction de la Constitution. Une figure importante de la vie politique et constitutionnelle qui a donc désormais un timbre à son effigie.

 

Il est à noter que des membres actuels, mais aussi passés de la Cour constitutionnelle ont l’honneur de figurer sur ces timbres qui vont permettre aux Gabonais de mieux connaître cette institution. Un sujet important alors que le pays a été victime d’une tentative de putsch par des cadres subalternes de l’armée. C’est également un bon moyen pour la Poste de faire parler d’elle de la meilleure des manières.

0 Comments

Donner son avis