Le gouvernement gabonais en plein réaménagement

Politique

Le gouvernement gabonais en plein réaménagement

La Constitution d’une équipe gouvernementale n’est pas une mince affaire. Il faut respecter les équilibres au sein de la majorité tout en confiant les ministères aux personnes les plus compétentes. Un travail de cohérence qui n’est pas simple et qui voit aujourd’hui quelques modifications se faire deux semaines après la composition du nouveau gouvernement. Trois poids lourds comptent parmi les départs avec en premier lieu le très influent ministre de la Défense.

 

L’accession à un ministère couronne souvent une ascension politique pas toujours aisée. Mais une fois arrivée à la tête d’une administration, il est parfois au moins aussi difficile de si maintenir même lorsque l’on a une véritable envergure au sein de la majorité. Le ministre de la Défense, Etienne Massard, en fait aujourd’hui l’amère expérience. Son portefeuille vient d’être confié à Rose Christiane Ossouka Raponda, ancienne ministre du Budget et maire de Libreville depuis 2014.

 

Il s’agit d’une petite surprise, car Etienne Massard est un poids lourd de la majorité et un proche du président Ali Bongo. Toutefois, la tentative de coup d’Etat perpétrée le 7 janvier dernier n’a pas joué en sa faveur. Le coup a rapidement tourné à l’échec, mais ne prendre aucune mesure à l’encontre d’une hiérarchie qui n’était certes pas complice aurait été perçu comme un aveu de faiblesse. Etienne Massard n’est pas la seule victime de ce que les autorités nomment un « réaménagement ». Le terme de « remaniement » est soigneusement évité afin d’éviter tout emballement politico-médiatique.

 

Ali Akbar Onanga Y Obegue qui a pris la tête du ministère de l’Agriculture en le 12 janvier dernier a été remplacé au pied levé par Biendi Maganga Moussavou. Ce dernier avait déjà occupé ce poste important et s’était attiré les bonnes grâces « des acteurs du secteurs (…) satisfaits de son passage ». Enfin, Norbert E. Tony Ondo Mba est propulsé Ministre de l’Eau, de l’Énergie, de la Valorisation et de l’Industrialisation des ressources minières. Il remplace Christian Magnagna.

 

Le gouvernement est désormais au complet et appelé à des résultats rapides afin de prouver que le casting est le bon. Réponse dans quelques mois.

0 Comments

Donner son avis