Le Gabon remporte une victoire judiciaire sur Eurofinsa

Actualités

Le Gabon remporte une victoire judiciaire sur Eurofinsa

Les autorités gabonaises se félicitent depuis plusieurs jours d’une nouvelle venue de Paris et annoncée seulement aujourd’hui. La cour d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale (CCI) de Paris a condamné le groupe espagnol Eurofinsa à payer 130 millions de francs CFA à l’Etat gabonais. L’entreprise de BTP ibérique avait saisi la CCI dans un conflit l’opposant aux dirigeants gabonais au sujet de la construction de la route RN1. Un chantier à l’arrêt en raison, selon Eurofinsa, des manquements financiers de son partenaire.

 

C’est la douche froide pour les équipes du groupe de BTP Eurofinsa. Il y a plusieurs mois, la société espagnole avait décidé de se rendre à Paris afin de régler un lourd contentieux l’opposant à l’Etat gabonais. Se trouve, en effet, dans la capitale française, la Chambre de commerce internationale dont le rôle est de trancher des conflits à caractère économique. Eurofinsa réclamait pas moins de 43 milliards de francs CFA pour des impayés. Une somme et une argumentation qui ont été balayées par les arbitres dans une décision rendue le 13 septembre dernier.

 

L’information relatée en premier lieu par Jeune Afrique assure que le Gabon a en fait été condamné à payer non pas 43 milliards de francs CFA à Eurofinsa, mais seulement 3,7 milliards pour des factures impayées. Le coup est rude, avec une différence de près de 40 milliards entre la somme espérée et celle obtenue. Mais le coup devient vraiment brutal à la lecture de l’ensemble de la décision. Eurofinsa est condamné à verser plus de 3,8 milliards de francs CFA à l’Etat gabonais. Une somme versée comme avance de démarrage. A ce petit jeu de condamnations, c’est le Gabon qui ressort grand vainqueur avec une différence positive de plus de 130 millions de francs CFA.

 

L’Etat peut donc se réjouir de ce dénouement heureux et se consacrer désormais pleinement à la construction (avec une autre entreprise) de le RN1 et de la rénovation du complexe omnisport Omar Bongo de Libreville. Deux chantiers importants qui devraient permettre de moderniser le visage de Libreville et de fluidifier les transports.

0 Comments

Donner son avis