Premier Conseil des ministres pour Ali Bongo

Politique, Uncategorized

Premier Conseil des ministres pour Ali Bongo

Rentré au pays il y a une semaine, Ali Bongo a présidé son premier Conseil des ministres depuis son accident vasculaire cérébrale. L’occasion pour la télévision de faire des images d’un président devenu très peu présent dans les médias depuis son retour. Des images très rassurantes sur lesquels on voit le président glisser des mots à plusieurs de ses interlocuteurs, une canne dans la main gauche dont l’utilisation semble très légère. Sur le fond, ce Conseil des ministres a permis de mettre à l’ordre du jour les questions environnementales.

 

Chaque apparition d’Ali Bongo Ondimba est scrutée au Gabon et au-delà depuis que le président est revenu aux affaires. Le premier Conseil des ministres a permis de voir que la santé du président gabonais s’améliorait. Debout, aidé d’une simple canne, Ali Bongo est apparu souriant et détendu avec ses interlocuteurs. De belles séquences notamment destinées à contrecarrer les positions d’une opposition qui souffle partout que le président est dans l’incapacité d’exercer le pouvoir.

 

Les images ont parlé, et l’exécutif s’est attardé sur deux questions importantes au cours de ce Conseil des ministres. Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekablé, a déclaré à son issu qu’Ali Bongo avait demandé à tous de travailler durement en faveur des populations les plus en difficulté. La protection des plus faible et la préservation de l’environnement. Ce 29 mars 2019 restera peut-être dans l’histoire avec la création d’un Haut-commissariat à l’Environnement et au cadre de vie. Une structure placée directement sous la direction du président qui aura pour objectif de « mieux gérer et coordonner la gestion des ordures ménagères et la protection de l’environnement ».

 

Afin de donner une crédibilité inattaquable à ce Haut-commissariat sera chapeauté par Yannick Sonnet Ongonwou, un spécialiste des questions environnementales. La Libreville cite un proche du président, lequel explique qu’« En réalité, le président estime que les choses n’avancent pas assez vite en ce domaine. Il y a de gros problèmes en matière de collecte, de traitement et de recyclage des ordures ménagères. C’est d’ailleurs l’une des priorités des nouveaux maires qui viennent d’être installés et qui sont les premiers concernés par l’amélioration du cadre de vie de leurs administrés ». Ce Haut-commissariat va avoir beaucoup de travail dans un pays qui s’intéresse vraiment aux questions climatiques et environnementales et qui le prouve via son engagement international.

0 Comments

Donner son avis