La Russie livre ses premières armes au Gabon

Actualités, Gabon Life

La Russie livre ses premières armes au Gabon

Le ministère russe de la Défense a déclaré qu’il avait fourni des armes de petit calibre à la nation du Gabon afin de l’aider à lutter contre le braconnage et à protéger ses parcs nationaux.

Cela semble être la première livraison d’armes dans l’histoire des relations du Gabon avec la Russie ou l’Union soviétique, a rapporté l’agence de presse officielle RIA Novosti, citant le groupe de réflexion SIPRI, chargé de suivre les dépenses militaires.

Cette expédition marque le dernier effort de communication de Moscou sur le continent après son premier sommet Russie-Afrique le mois dernier, au cours duquel plus de 50 accords d’une valeur totale de 11,36 milliards d’euros ont été signés.

« Après avoir reçu les armes légères de la Russie, la République gabonaise envisage de renforcer les unités chargées de lutter contre la menace du braconnage », a déclaré l’armée russe dans un communiqué en ligne publié le 28 novembre.

Contribution au sauvetage du patrimoine naturel de la planète

« [Moscou] espère renforcer la coopération dans le domaine de la protection de l’environnement », a déclaré l’ambassadeur de Russie au Gabon, Dmitry Kurakov.

Avec les dernières livraisons d’armes légères, a déclaré M. Kurakov, la Russie souhaite « apporter sa contribution au sauvetage du patrimoine naturel de notre planète ».

Malgré les efforts déployés pour élargir les zones protégées ces dernières années, le Gabon est en proie au braconnage, à l’exploitation forestière illégale et au commerce illégal d’espèces sauvages, a rapporté Reuters.

Des braconniers et des passeurs bien équipés et fortement armés défendent largement les parcs locaux et le personnel de protection des forêts, ont indiqué les ministères des Forêts, de l’Environnement et de la Mer du Gabon. Selon leurs propos, les braconniers « avaient agis avec une violence sans précédent » à l’égard des éléphants, des rhinocéros, des tatous et des panthères, qui étaient chassés pour leurs défenses, leurs cornes, leur carapace et leur peau.

La Russie a intensifié ses activités en Afrique ces dernières années en apportant un soutien militaire, l’énergie nucléaire et d’autres services en échange de droits miniers.

La Russie et le Gabon ont signé un accord de coopération technico-militaire en 2002.

0 Comments

Donner son avis